LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Zadig de Voltaire

Commentaire d'oeuvre : Zadig de Voltaire. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  13 Mars 2021  •  Commentaire d'oeuvre  •  471 Mots (2 Pages)  •  641 Vues

Page 1 sur 2

Zadig

Zadig ou la Destinée est un livre écrit par Voltaire. C’est son pseudonyme, car il s'appelle François Marie Arouet. Il est l’un des chefs de file du siècle des Lumières et il a marqué l'histoire par son combat contre l'injustice et l'intolérance, mais aussi par ses contes philosophiques.

Voltaire est né dans une famille de la bourgeoisie parisienne et est élevé par les jésuites, qui lui apprennent la rhétorique, le théâtre et la littérature antique. Il fréquente plus tard les salons parisiens et le milieu libertin. Il est emprisonné par deux fois en mai 1717 et en 1726 et préfère s'exiler en Angleterre afin de pouvoir critiquer la France et sa monarchie. Dans ses écrits, Voltaire use de l'ironie et de la satire pour critiquer la monarchie absolue, la religion, le fanatisme et l'obscurantisme. Il ne reviendra en France qu'avant sa mort.

Son ton sarcastique, sa liberté de pensée, sa littérature de combat et son engagement contre l'injustice sont ceux de la philosophie des Lumières, dont il est le chef de file avec Rousseau et Diderot.

Avec Zadig, Voltaire invente un nouveau genre, le conte philosophique, appelé également apologue. Sa structure est celle du conte folklorique mais sa visée est volontairement morale. L'ironie et les personnages pittoresques qu'il crée lui permettent de critiquer la société inégalitaire et autoritaire de la France du 18ème siècle.

J’ai choisi de présenter Zadig ou la Destinée de Voltaire car ce livre est celui que j’ai préféré dans la sélection. Il se déroule dans un orient stéréotypé qui faisait rêver l’occident à l’époque où il a été écrit, mais le plus intéressant est que ça ne nous empêche pas de comprendre que c’est une manière détournée de critiquer la monarchie française. Il est également agréable à lire car les actions s’enchaînent sans temps mort.

Les nombreux passages qui évoquent le fanatisme religieux ont particulièrement retenu mon attention. Les hommes apparaissent comme aveuglés par leurs cultes religieux, et leurs coutumes absurdes, ce qui me semble encore d’actualité un peu partout dans le monde.

Les deux sectes sont à la limite de s’entre tuer pour savoir de quel pied entrer dans un temple, ce qui est totalement absurde, et par conséquent très drôle pour le lecteur. Il dénonce aussi ceux qui se cachent derrière la religion pour en tirer des profits personnels.

J’ai trouvé intéressant de voir comment ce texte constituait une première étape vers l’athéisme, malgré le fait que Voltaire n’aille pas aussi loin et qu’il pense que la religion devrait unir les hommes au lieu de les diviser. C’est pour cela que Zadig réconcilie les deux sectes en leur faisant comprendre qu’ils vénèrent le même Dieu.

Pour conclure, je dirais que la qualité de ce livre est vraiment dans ce double rôle : il fait réfléchir à des sujets très sérieux, et même philosophiques, tout en restant plaisant, et même comique.

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (24.5 Kb)   docx (7.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com