LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Que penserait Rousseau de la perspective freudienne selon laquelle l’agressivité revèle de la nature de l’humain?

Dissertation : Que penserait Rousseau de la perspective freudienne selon laquelle l’agressivité revèle de la nature de l’humain?. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  27 Septembre 2017  •  Dissertation  •  1 293 Mots (6 Pages)  •  931 Vues

Page 1 sur 6

Que penserait Rousseau de la perspective freudienne selon                                        

laquelle l’agressivité revèle de la nature de l’humain?                        

Par Ivana Mohall

                                                                                                                                                       Travail présenté à Monsieur Claude Veillette

340-102-MQ, L’être humain, groupe Mardi 12h

Cégep de Saint-Laurent, Le mardi 6 novembre 2016                                    

                   L’agressivité, d’ordre générale, est une tendance à attaquer l’intégrité physique et psychique d’un Individu. Elle est également une composante du dynamisme général de la personnalité et des comportements adaptatifs de ce dernier. Cette agressivité constitue le principal facteur de perturbation dans nos rapports avec autrui. Jean-Jacques Rousseau et Freud, deux grands penseurs philosophiques, ne se tiennent pas du même côté par rapport à ce thème. Chacun exprime des pensées diverses sur cette tendance de l’agressivité, c’est-à-dire la position que l’agressivité et l’importance qu’elle occupe dans la vie des êtres humains à tous les jours. Ces derniers développent comment elle affecte notre façon de faire, de penser ainsi que de vivre avec autrui. Chacun détermine ce que l’agressivité révèle de la nature humaine. Cette problématique des deux grands penseurs sera expliquée, d’abord par le fait que Rousseau affirme que l’homme est naturellement bon, tandis que Freud considère l’homme comme étant naturellement méchant, soit agressif, ensuite selon Rousseau la transition de l’état de nature à l’état de culture est la raison de tous ces maux de la société tandis que Freud affirme que cette transition permet à l’homme de refouler son désir d’agressivité et pour conclure les deux penseurs affirment que l’agressivité nuit aux relations d’autrui.

                      Pour commencer, avec sa théorie de l'inconscient, Freud a révolutionné la représentation qu'on se faisait de l'être humain. Il utilise la méthode de l'association libre pour retrouver les souvenirs enfouis dans l'inconscient, des évènements traumatisants à l'origine des symptômes névrotiques. Freud invente trois concepts structuraux, soit le ça, qui correspond à l’inconscience du psychisme qui est dominé par les besoins primaires. Il est constitué par un ensemble de désirs et pulsion qui fonctionnement sur le principe de Plaisir. Il y a ensuite le surmoi, qui est le modèle d’autorité parentale projeté au cours de l’enfance. La dernière structure est le moi, qui sert d’intermédiaire entre le ça et le surmoi. Il essaie d’interposer une réflexion entre la pulsion et ce qu’il faut faire pour ne pas contrer le surmoi. Selon Freud, la civilisation naît de la maîtrise des passions et de la non-satisfaction des pulsions instinctuelles. Afin d’atteindre l’homme ideal, il faut réussir à maîtriser ses passions par la volonté et la raison. Du côté de Rousseau, sa conception de l’être humain se base principalement sur le fait que l’homme est régis par une nature humaine. À cet état, l’Homme est libre, perfectible, seul et doté d’amour et de pitié. Il affirme ainsi que l’Homme est libre positivement parce que la liberté naturelle est une liberté d’indépendance qui consiste à faire en sorte de faire tout ce qui est nécessaire pour assurer sa propre satisfaction. Toutefois, selon lui, l’Homme s’est dénaturé vers l’état social, en vivant en groups et en devenant égoïste. Ce sont les catastrophes qui sont à l’origine de ce changement. Afin de les surmonter, l’homme a découvert par hasard qu’il était plus facile de vivre en groupe afin de surmonter leurs faiblesses.

...

Télécharger au format  txt (6.7 Kb)   pdf (83.3 Kb)   docx (454.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com