LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sujet : « la stratégie de baisse du coût du travail est efficace pour lutter contre le chômage dans la zone € ? »

Dissertation : Sujet : « la stratégie de baisse du coût du travail est efficace pour lutter contre le chômage dans la zone € ? ». Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  14 Octobre 2018  •  Dissertation  •  1 292 Mots (6 Pages)  •  370 Vues

Page 1 sur 6

COrrection sujet

AVERTISSEMENTS :

Soignez la calligraphie et utilisez un stylo à encre ou tout au moins un stylo du type « PILOT V5 HI-TECPOINT 0,5 » bleu foncé ou noir.

Relisez votre copie afin d’éliminer la majeure partie des fautes d’orthographe/grammaire.

Soignez le style : on ne peut pas écrire comme on parle… il existe plusieurs niveaux de langage !

« Aérez » votre texte afin de rendre « visible » la construction de l’introduction, de chaque partie

On doit voir un point d’interrogation dans l’introduction. (car s’il n’y a pas de problème, alors il n’y a pas de solution).

Vocabulaire, expressions à ne pas utiliser : « booster », « impacter », « on a meilleur temps » ;

Ecrire convenablement : Etat (et non état, ce qui a un autre sens); Phillips (et non Philips) ; Quel que soit et non quelque soit ;

On souligne les titres des ouvrages mais pas les noms des auteurs.

Ne pas manquer d’utiliser des locutions comme : « En effet » ; « Mais » ; « Grâce à.. » ; « D’ailleurs » ; « En outre » ; « Parce que », « Finalement », ou/et démarrer un paragraphe par des phrases comme : « La première raison est… » ; « La première limite est.. »….. afin de bien montrer à votre correcteur que vous voulez répondre au problème posé par une démonstration et non pas en racontant une petite histoire….

On peut utiliser un graphique pour vendre un peu mieux la copie mais à la condition de bien le maîtriser.

La courbe de Phillips met en relation la variation des salaires (et non le niveau) et le taux de chômage.

Quelques éléments pour un corrigé :

Sujet : « la stratégie de baisse du coût du travail est efficace pour lutter contre le chômage dans la zone € ? »

Avec un taux de chômage de 10%, une croissance de 1,7% et un taux d’inflation qui n’a pas dépassé 1,1% en 2016, la zone € a indiscutablement du mal à sortir des difficultés issues de la crise des « subprimes ». En Grèce, en Espagne, le chômage dépasse encore 20%. Si l’Allemagne connaît le plein emploi, sa voisine, la France ne réussit pas à inverser véritablement sa courbe du chômage (le taux de chômage est de 10% avec une croissance de 1,1%). Depuis des décennies, les gouvernements successifs des 19 pays de la zone € ont mené des politiques de lutte contre ce déséquilibre du marché du travail : plans de relance, partage du travail. On constate aussi des efforts pour réduire le coût du travail (salaires + charges sociales).

Mais cette dernière stratégie, visible aujourd’hui dans la plupart des pays de la zone, est-elle vraiment efficace pour résorber le chômage ?

Afin d’apporter quelques éléments à cette interrogation, nous verrons d’abord les aspects positifs d’une telle stratégie. Il faudra ensuite remarquer que la réduction du coût du travail ne peut résoudre qu’une part de ce mal qui ronge nos sociétés.

La réduction du coût du travail peut résorber une partie du chômage…

Parce qu’elle peut rétablir une « compétitivité prix » …

Grâce à une concurrence plus loyale avec des concurrents hors zone € : des exonérations de charges sociales (les cotisations sociales et charges patronales représentent environ 40% du coût total d’un salarié pour son employeur).

Ces exonérations pourraient être compensées par une hausse de la TVA (principe de la « TVA sociale ») ou/et par le principe du licencieur-payeur évoqué par le prix Nobel français d’économie Jean TIROLE dans Economie du bien commun, 2016.

Car elle est une « dévaluation interne » dans une zone où il n’est plus possible de dévaluer les monnaies nationales. Cf les exemples de le Grèce ou de l’Espagne. On peut en espérer des performances à l’exportation hors zone €.

Parce que la demande de travail étant liée au salaire réel  (à l’équilibre de l’entreprise w/p = PmL or la PmL est décroissante), la baisse de w/p => baisse de u.

En effet, une baisse du coût du travail permet d’inclure les chômeurs peu ou pas qualifiés, ceux dont la PmL est faible. Les exonérations de charges, une méthode ancienne (plan Barre à la fin des années 1970, loi Gilles de Robien en 1996, Pacte de responsabilité depuis 2014, lois Hartz en Allemagne au début

...

Télécharger au format  txt (8.4 Kb)   pdf (54.7 Kb)   docx (15.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com