LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

TPE, le pouvoir du sport

Fiche de lecture : TPE, le pouvoir du sport. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  8 Novembre 2017  •  Fiche de lecture  •  8 283 Mots (34 Pages)  •  501 Vues

Page 1 sur 34

Antoine BATTEUX                                                                                             1ère E1

Alexandre HOUMONT                                                                   Lycée Marc Chagall

Cédric MACKPAYEN

Le pouvoir du sport

                               

TPE

[pic 1]

                                                                                                            Année 2012/2013

Plan du tpe

I)Le sport comme outil politique.

1- Propagande et montée en puissance d’une idéologie

   → Coupe du monde en Italie 1934

  →JO de Berlin 1936 : IIIème Reich

2- Égalité raciale et réunification: Afrique du sud, la coupe du monde rugby en 1995

   →Black power en 1968

   →Munich attentat terroriste en 1972

 →Coupe du monde de rugby en Afrique du sud 1995

3- Mondialisation du sport : Une vitrine pour le pays organisateur                      

   Pékin 2008 (système politique)

II)Le sport comme facteur économique et social.

1- Économie du sport: investissement et sponsoring

   →Rachat de club, Vendée Globe, F1

   →Retombées des JO de Londres

2- Enjeux sociaux de l’événement sportif

   →Coupe du monde de football en Afrique du Sud 2010                                

   France black, blanc, beur en 1998

Introduction :       

 

            Le sport trouve ses sources dans l'antiquité par l'intermédiaire des Jeux Olympiques, en effet il fut une époque où les compétitions sportives faisaient partie des célébrations religieuses, avant tous Jeux, les athlètes prêtaient serment à Zeus et des sacrifices étaient fait en son honneur, durant cette compétition des hommes se battaient lors des Jeux pour prendre la première place sous le regard des Dieux. Ces Jeux avaient lieux tous les quatre ans dans le sanctuaire d'Olympie. Les Jeux de l'Antiquité prennent fin en 394, car ils ont été jugés trop païens. De nos jours le sport ne se résume pas seulement aux Jeux Olympiques, mais il se décline en plusieurs catégories, d’une part nous avons une multitude de sports à notre disposition. Le sport  peut se pratiquer en club en équipe ou de manière individuelle. De plus n’importe qui  peut faire du sport comme bon lui semble pour son propre plaisir ou garder une bonne condition physique. Depuis l’antiquité de nouvelles compétitions ont vu le jour, Les jeux Olympiques été et hiver, de championnats dans différents sports des coupes du monde, des coupes d’Europe et bien d’autres. Cependant le sport a pris un tournant auquel on ne s’attendait pas, au fur et à mesure de l’histoire par le biais d’événements  marquants,  il a pris de l’envergure dans tous les domaines, au niveau politique mais aussi au niveau économique et social, il est devenu un enjeu politique, économique et social. Puis grâce aux nouvelles technologies, le sport est devenu un puissant média  qui participe à la mondialisation.

A partir de ces différents éléments nous avons élaboré la problématique de notre sujet comme ci-dessous :

Comment l’événement sportif influe-t-il sur l’économie et sur la sphère politique et sociale ?

Pour y répondre nous avons construit un plan en deux parties. Dans un premier temps, il s’agira d’étudier «les enjeux politiques du sport» puis dans une deuxième partie, les enjeux du sport dans l’économie et la société.

PARTIE I

I) Le sport comme outil politique.

1-Propagande et montée en puissance d’une idéologie

  Dans cette première partie nous avons travaillé sur l'aspect politique du sport. Au cours de l'histoire et de nos jours le sport a été utilisé comme outil politique, car le sport est fédérateur  dans le sens où il peut satisfaire le « peuple » en période de crise politique. Nous avons traité trois parties distinctes, la première étant la propagande et montée en puissance d’une idéologie, la seconde étant l'égalité raciale et réunification, puis notre dernière partie est sur la mondialisation du sport en d'autres termes une vitrine pour le pays organisateur.

Le sport prend une grande ampleur durant l'entre-deux guerres dans les pays démocratiques tout comme dans les pays totalitaires. L’Allemagne et l'Italie vont par ailleurs en profiter pour créer un moyen d'uniformiser les pensées et les comportements sans que les gens s'en rendent compte ce qui est plus efficace pour les régimes totalitaires. Selon Daphné BOLZ, une historienne spécialisée dans l’événement sportif, l'architecture sportive n'est pas un lieu neutre idéologiquement mais c'est pour elle l'expression «concrète du politique».

 →La coupe du monde en Italie 1934

  En 1928 le stade de Rome accueille le premier match international de football entre l'Italie et la Hongrie. Le football n'était alors pas un sport apprécié des fascistes à cause de la violence des supporteurs mais cette rencontre fut un grand succès ce qui marqua les dirigeants italiens qui décidèrent de s'en servir comme outil de propagande. L’Italie pose donc sa candidature pour la coupe du monde 1934 et l'obtient grâce à ses infrastructures. Un stade à Turin portera d'ailleurs le nom du dictateur Italien Mussolini, ce stade contient 70 000 places. L'organisation de la coupe du monde est un gros avantage car la presse se précipite en Italie ce qui est une  publicité pour le pays et renforce la popularité de Mussolini qui n'hésite pas à se montrer dans les stades durant cette Coupe du Monde. De plus la victoire finale de l'Italie dans cette coupe du monde vante les exploits des joueurs mais aussi et surtout les exploits des installations et des infrastructures dues au régime.

...

Télécharger au format  txt (51.3 Kb)   pdf (362.8 Kb)   docx (614.3 Kb)  
Voir 33 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com