LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

A quoi servent les mythes ?

Dissertation : A quoi servent les mythes ?. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  23 Septembre 2021  •  Dissertation  •  1 189 Mots (5 Pages)  •  93 Vues

Page 1 sur 5

Khôlles philosophie 1 :

« A quoi sert un mythe ? »

Dans L’esprit de la religion, essai publié le 1er janvier 1992, Maurice Pradines, philosophe français du XXème siècle, dit : « Il y a mythe et mythe, et s'il fallait condamner le mythe dans son ensemble, on en viendrait à condamner toute religion et même toute raison. La puissance de symboliser peut bien devenir un piège pour la pensée, mais elle en est aussi le germe. ».

D’après lui, le mythe est une religion, et s’il n’en est pas une, il s’en rapproche fortement. Un mythe, comme la religion, parle du surnaturel, de Dieu et c’est cela qui sert à les encadrer. Le fait de symboliser des dieux permet d’encadrer la population et ne plus les laisser agir par eux-mêmes. Le mythe est aussi une raison car il est réfléchi, condamner un mythe reviendrai aussi à condamner la raison.

Le mythe est un récit populaire qui met en scène des êtres surnaturels (dieu et demi-dieux). Ils évoluent selon les époques et possède souvent un sens moral. En effet, le mythe fait passer un message, amène la vérité ou encore le juste et la réalité de certaines choses.

On peut aussi dire que c’est un ensemble de croyances, de représentations idéalisées autour d’un personnage. C’est un récit que l’on pourrait, par exemple, raconter autour d’un banquet. C’est une pratique rituelle.

Nous nous posons cette question car nous voulons savoir à quoi sert un mythe et s’il pourrait entraîner des répercussions sur le développement de l’Homme ou encore sur nos vies et actions actuelles par exemple.

Mais finalement, un mythe permet-il d’éduquer les hommes ou, au contraire, de les controler ?

Pour répondre, nous verrons d’abord que le mythe sert à construire une morale puis qu’il sert à construire notre société et enfin qu’il possède une racine religieuse.

Pour commencer, nous allons voir que le mythe sert à construire la morale, nous pouvons déjà définir le terme moral qui est un ensemble de conduites considérées comme bonnes :

  • En effet, ce qui fait l’Homme grec, au-delà de sa langue, c’est sa kalokagathie, du grec kalos kai agathos, c’est ensemble de valeur, qui est l’idéale de l’Homme, il doit être beau et bon (traduction littérale). Cet ensemble de valeur chevaleresque, dignité, courtoisie et loyauté doit être accompli de manière par le corps et par l’esprit. Cela forme un équilibre, une harmonie chez l’Homme.

Par exemple, le mythe d’Ulysse (l’Odyssée d’Homère) véhicule l’idée de perfection, de bonté et de beauté qu’un homme, à l’image de ce héros, doit suivre.

  • De plus, les mythes mettent en scène les qualités ou les défauts de l’être humain. Cela permet aux hommes connaissant ces mythes de savoir comment il faut être pour suivre la perfection héroïque des personnages mythiques mais aussi de savoir où se trouvent le bien et le mal.

Ulysse aussi est mis en scène avec des qualités devant se retrouvant dans le comportement de l’homme idéal grec. Surnommé Ulysse aux milles tours grâce à sa capacité d’être ingénieux, inventif et débrouillard et industrieux. Ulysse est intelligente et possède la ruse, ce qu’Athéna va relever et dire, dans l’odyssée, « nous sommes, toi et moi, des astucieux, toi, de loin le premier des hommes en conseil et en discours, moi, fameuse entre tous les dieux pour ma finesse et mon astuce. ». Le fait que cette qualité soit aussi présente chez une déesse renforce l’idée qu’elle représente l’idéal de l’homme grec.

Le mythe nous explique qu’il faut rester à sa place et respecter les dieux et demi-dieux, dans Ulysse et le cyclope, il est question de démesure car, chez les Grecs, les dieux et demi-dieux que sont Athéna et le cyclope, doivent être respectés, il y a une hiérarchie qui dot qu’ils sont supérieurs aux mortels. Il ne faut donc pas sortir de son comportement humain, il faut respecter une éthique, du grec ethos et ithos qui signifie respectivement comportement et lieu. Il faut donc respecter un comportement en fonction de votre lieu naturel. Dans la plupart des mythes grecs, les personnages sont punis pour avoir fait preuve d’hubris.

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (48.1 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com