LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire composé Chapitre 9 au bonheur des dames

Commentaire de texte : Commentaire composé Chapitre 9 au bonheur des dames. Recherche parmi 230 000+ dissertations

Par   •  30 Novembre 2019  •  Commentaire de texte  •  607 Mots (3 Pages)  •  49 Vues

Page 1 sur 3

Extrait du chapitre 9 , Au bonheur des dames .

 Zola, dans Les Rougon-Macquart, suit et illustre les transformations économiques, sociologiques et industrielles de la France à cette période, et prétend faire à la fois œuvre littéraire et scientifique. Nous allons étudier un extrait du chapitre 9 d’Au bonheur des dames, de Zola paru en 1883. Il s'agit d'une description du grand magasin des Mouret, un nouveau commerce pour séduire les femmes. La tonalité est double, c’est-à-dire à la fois réaliste et polémique. La question à se poser est comment Zola hésite-t-il entre admiration et critique du nouveau commerce ? Tout d'abord, il va faire une description réaliste du nouveau commerce, pour renseigner le lecteur sur les techniques et procédés de vente, puis il va critiquer Mouret et ses méthodes, qu'il admire toutefois. 

Tout d’abord la description réaliste du nouveau commerce. Zola admire Mouret qu’il considère comme un génie grâce a ses nouvelles techniques de ventes. Zola écrit en parlent de ses lieux magnifiques : « bâti ce temple » « luxe » « velours » « ascenseurs » « salon ». Il utilisent un champs lexical de bâtiment et du luxe. Cela fait paraitre un sentiment au lecteur de stupéfaction en vers Mouret. En second lieu il fait référence au publicité je cite: « ballons » « une réclame vivante » « catalogue » « échantillon », en parlant des publicité il nous indique que Mouret un est révolutionnaire de sont temps en terme de marketing. Et grâce à cette publicité il acquière une nouvelle technique de vente. Mouret attire les client avec des sucrerie et de la galanterie en vers les femmes le narrateur écrit: « biscuits » « sirop » « attention galantes », il se sert de sa pour les amadouer et pour que ses ventes soit plus fructueuses. Enfin pour gagner du temps soit de l’argent il classe en catégories les femmes qui viennent dans son magasin, et il instaure des activité, ou des rayons.

Il y a les femmes savantes il est écrit : « exposition de tableau », « salons de lecture », la mère : « rayons pour petits garçons et fillettes », « images au bébé », aux hésitantes le système des « rendus », les femmes qui aiment le luxe « salons » « ascenseurs velours ». Cette technique permet à Mouret de visé toute la clientèle féminine.

Secondement la critique des méthodes de Mouret. Zola nous indique une manipulation de la femmes avec comme expression ou comme mots: « griser d'attention » « conquérir » « séduction jesuistique ». Il faut savoir que Zola n’aime pas les jésuites. Nous sommes en présence de spéculation de naïveté, Emile Zola écrit: « ne résistait pas » « achetait sans besoin » « sans force contre la réclame ». Il exploite également leurs amours pour leurs enfants. Ensuite il utilise des technique malhonnêtes: « spéculer », « vaincre », « à sa merci », « conquérir », « pièges », « résistait », « griser », « trafiquer », « exploiter ». Mouret veut conquérir le marché des grand magasin en utilisant toute les technique possible, que se soit honnête ou non. C’est un homme d’affaire sans scrupule. Il se comporte comme un chasseur et la femme est sa proie, selon Zola il se livre à une mauvaise analyse.

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (30 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com