LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sujet bac SES terminale école

Fiche : Sujet bac SES terminale école. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  3 Mai 2021  •  Fiche  •  541 Mots (3 Pages)  •  17 Vues

Page 1 sur 3

05/12/2020

  • Montrez que la socialisation familiale peut être à l’origine d’inégalités de réussite scolaire

La socialisation familiale est l'ensemble des méthodes par lesquelles la famille, qu’elle soit constituée de parents et d'enfants ou recomposée, contribue à l'apprentissage et à l'enrichissement d'une culture pour apprendre à son enfant à vivre dans sa propre société. Celle-ci peut être à l’origine d’inégalités de réussite scolaire. Ces inégalités s’articulent largement en fonction du milieu social. Premièrement, on remarque une différenciation du capital culturel de l’enfant. Les familles issues d’un milieu social élevé ont plus tendance à proposer des livres à leurs enfant, à les emmener au musée, les inscrire à des activité ludiques, etc. Par ailleurs, celles-ci possèdent souvent un équipement et les outils nécessaires pour accroître ce capital tels que des grandes bibliothèques ou  des œuvres d’art. Cette culture se transmet en grande partie de manière intentionnelle au vu des exemples cités précédemment, mais aussi non intentionnelle comme la façon de s’exprimer à l’oral et à l’écrit par exemple. Les famille moins aisées ont en revanche, la plupart du temps difficilement les moyens financiers, ou culturels de proposer une aussi vaste culture à leurs enfants. En effet, un cours de musique coûte en moyenne entre 15 et 20 euros ce qui représente un investissement important qu’en majeure partie les familles à capital financier élevé peuvent se permettre.

Les enfants ayant grandi dans cette sphère culturelle auront d’autant plus tendance à réussir à l’école que les enfants n’ayant pas forcément eu accès à ce type d’éducation. En pointant, dès les années 1960, le rôle de ce capital culturel dans les inégalités de réussite selon l'origine sociale, Pierre Bourdieu porte donc une accusation très lourde contre l'école. En valorisant ce capital inégalement réparti entre les familles, l'école favorise la réussite des enfants les mieux dotés en capital en transformant des inégalités de naissance en inégalités de mérite.

Malheureusement, ces inégalités ont l’air de se perpétuer de façon héréditaire puisque près de 80 % des diplômés du supérieur ont au moins un parent diplômé du supérieur. A l’inverse, près d’un quart des individus entre 25 et 44 ans n’ayant aucun diplôme, certificat d’étude primaire ou brevet des collèges ont des parents peu ou pas diplômés selon l’INSEE en 2014-2015.

Or ces inégalités s’articulent aussi selon l’éducation en fonction du genre des enfants. En effet, on apprend souvent aux filles d’être calmes, studieuses et appliquées alors que l’on apprend aux garçons à être volontaires, moteurs qui se traduisent souvent par des comportements dissipés et irrespectueux. En effet, d’après un article du journal Libération de novembre 2014, 80 % des élèves sanctionnés sont des garçons. Cela est relatif à la division genrée du travail suivant des principes tels que certains métiers sont destinées aux hommes et d’autres aux femmes. Les individus sont assignés à des trajectoires scolaires et professionnelles guidées selon leur genre restreignant ceux-ci à suivre les pratiques et principes fondés par les mœurs de la société.

...

Télécharger au format  txt (3.7 Kb)   pdf (34.1 Kb)   docx (8.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com