LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Assurance Sécuriplus face à la division du travail.

Documents Gratuits : Les Assurance Sécuriplus face à la division du travail.. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  5 Mai 2013  •  2 557 Mots (11 Pages)  •  897 Vues

Page 1 sur 11

Réponse 1

Depuis la révolution industrielle et l’émergence du capitalisme, le domaine de la gestion des organisations a connu plusieurs principes et théories et différentes conceptions, entre autres, le principe de la division du travail et l’organisation scientifique du travail prônés par Taylor.

Chez les Assurance Sécuriplus, la division du travail se présente dans les trois divisions de l’entreprise et leurs différentes directions. On trouve alors la division vie, la division industrielle et la division médicale. Chaque division est indépendante de l’autre, spécialisée dans une catégorie d’assurance particulière et a sa propre équipe. Dans chaque division, les tâches sont partagées entre les employés, tel que dit dans le cas: “ chaque division avait sa propre direction, son équipe de vente, ses services administratifs et son personnel de bureau ”. (Cas des Assurances Sécuriplus). Cela donne à l’entreprise des employés plus expérimentés et plus à l’aise dans l’exécution de leurs tâches, ce que nous fait penser d’ailleurs au principe de l’analyse et la décomposition du travail qui sont selon Taylor importantes pour accroitre l’efficacité du travail grâce à la planification et la microanalyse des tâches.

Dans la division médicale, on trouve la direction du service administratif et son équipe, la direction des ventes aussi avec sa propre équipe et finalement on trouve la direction du service des réclamations qui est elle même partagée en deux: la direction du service des réclamations des médicaments et la direction du service des réclamations des soins dentaires. C’est d’ailleurs au niveau de cette division que la hiérarchie se concrétise par une division verticale bien claire comme on le note dans le cas: “la division médicale comptait 66 employés répartis comme suit: sept cadres supérieurs, 20 vendeurs, 25 commis de bureau et 14 préposés à l’administration.” (Cas des Assurances Sécuriplus). Ce dernier extrait nous fait rappeler aussi de principe de la division du travail entre la direction et les ouvriers, soit la séparation entre la conception et l’exécution. ‘’L’idée que le travail peut et doit être organisé « scientifiquement » est, en fait, parfaitement acceptée partout, des ingénieurs aux ouvriers’’ (De Montmollin, 1981)

Selon Taylor, la direction planifie, analyse les tâches et choisie les bons ouvriers qui vont bien les exécuter pour atteindre des revenus élevés.

Au niveau du service des réclamations, les réclamations suivent un cheminement bien défini avant d’être traitées. Tout d’abord le service de courrier reçoit le courrier, l’ouvre, le tri et le classe. Par la suite, le service des réclamations médicaments retire les réclamations incomplètes (qui vont être retournées aux clients) et les réclamations complexes (qui vont être traitées différemment) et remis les réclamations simples aux commis aux réclamations qui vont à leur tour les classer et les traiter. En suite le service

des chèques imprime les chèques, les classe et les rapproche aux réclamations. Finalement, le service de courrier prépare les enveloppes et les envois aux clients.

Ce cheminement séquentiel et spécifique “Les réclamations soumises au service des réclamations /médicaments (ci-après, ‘’le service’’), suivent un cheminement séquentiel spécifique qui commençait au service du courrier de la division médicale” (Cas des Assurances Sécuriplus), nous montre comment l’organisation a mis chaque employé dans une place précise pour faire une tâche précise en se basant sur ses compétences et son aptitude à accomplir sa tâche qui lui a été confiée. ‘’ La hiérarchie des compétences est dans l’entreprise moderne une exigence indiscutée, certes.’’ (De Montmollin, 1981)

Pou Taylor, c’est à la direction de l’entreprise la responsabilité de sélectionner les employés d’une façon scientifique et rationnelle afin de réussir à mettre chaque personne à la place adéquate.

En plus de partage des tâches et responsabilité, les Assurances Sécuriplus assurait à ses employé des formations continues afin de les tenir compte des nouvelles technologies apportées au sein de l’organisation ce que leur permit de mieux performer. C’est dit dans le cas: ‘’Ils ont tous eu 10 de formation intensive lorsque le nouveau système informatique dernier cri a été installé l’année dernière’’ (Cas des Assurances Sécuriplus). Mais le contrôle de l’entreprise vas au-delà de ça, elle fait mêmes des suivis afin de mieux comprendre ses problèmes, assurer la qualité de ses produit et améliorer son service, on trouve dans le cas un extrait qui correspond à cela: ‘’Sécuriplus avait entrepris de vérifier un certain nombre de réclamation choisi au hasard’’ (Cas des Assurances Sécuriplus). Pour Taylor, la formation et le suivi font parti des grands principes pour réaliser une organisation

Réponse 2

Au début de XXe siècle, Henri Fayol a élaboré différents principes administratifs pour une gestion d’entreprise optimale. L’extrait suivant: ‘’ j’entends bien à changer les choses et améliorer la performance autour d’ici et tant pis s’il faut congédier chacun des commis du service pour y arriver’’ (Cas des Assurances Sécuriplus), nous montre que M Blanchette a le pourvoir de changer la situation et le pouvoir de congédier les éléments inaptes pour le bien de l’entreprise, ce que Henri Fayol appelle l’autorité et la responsabilité, ‘’ce que correspond au droit de donner des ordres et au pouvoir de les faire exécuter’’ (Bédard, Ebrahimi et saives.2011). Fayol considère aussi qu’un supérieur qui sanctionne ses subordonnés est un supérieur responsable.

Mais l’autorité de M Blanchette va au-delà de la responsabilité, ce qu’on constate dans l’extrait suivant: ‘’ j’ai dit à Le Selleur que quand je voudrais l’entendre japper je tirerais sur sa chaine’’ (Cas des Assurances Sécuriplus), est un manque de respect. Pourtant un leader doit s’adresser poliment à ses subordonnés, ce qui les rend plus disposés à l’écouter ainsi que de répondre à ses attentes. Fayol considère que tous les membres d’une organisation, leur poste si important soit-il, méritent d’être respectés et traités de la même façon, ce qu’il qualifie d’équité.

D’emblée, le personnel de l’entreprise semble stable, ce qu’on peut affirmer par cet extrait: ‘’ Marie-Line, tu as autant d’expérience que tout le monde ici’’ (Cas des Assurances Sécuriplus), mais on ne peut pas négliger le fait qu’il soit perturbé à cause des problèmes

...

Télécharger au format  txt (17.1 Kb)   pdf (137.3 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com