LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La situation des musulmans en France après les attentats

Fiche de lecture : La situation des musulmans en France après les attentats. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  10 Juin 2017  •  Fiche de lecture  •  960 Mots (4 Pages)  •  296 Vues

Page 1 sur 4

La situation des musulmans en France après les attentats

                                                                  Louise

Les musulmans occupent 5.6% de la population française et l’islam est considérée comme la deuxième religion la plus pratiquée dans l’Hexagone. Cependant, l’intégration musulmane rencontre des obstacles. Après les attentats en France, les musulmans sont devenus, aux yeux de certains Français, l’incarnation de menaces et dangers sociaux .La présence des musulmans en France suscite des tas de polémiques sur de nombreux sujets. Leur situation devient un enjeu national. J’ai choisi quelques articles qui abordent ce sujet sous différents angles. En les articulant, on peut présenter un profil relativement complet de cette population et surtout de leur situation après les attentats en France.

Une communauté hétérogène

Les musulmans en France se divisent en trois catégories en matière de valeurs. 46% sont des musulmans de foi ou de tradition, c’est-à-dire qui mettent les valeurs républicaines avant leur religion. 25% sont des musulmans pratiquants ou fidèles. Ce sont les musulmans qui privilégient les valeurs publiques par rapport à la religion alors que le reste 28% sont des radicaux ou des conservateurs pour qui la religion joue un rôle écrasant dans leur vie. A part cette classification, on dénombre quelques 123 pays d’origine de cette population. De plus, l’islam évolue au cours des générations, d’où une communauté hétérogène. Cependant, les Français s’inclinent à les uniformiser, ce qui les rend, en cas d’attentats terroristes, doublement victimes.

La double peine

Selon E . Camus et JP Filiu ,les musulmans en France subissent à la fois deux peines lourdes. En tant que Français, ils sont aussi exposés aux attentats terroristes. Selon le bilan de l’attentat à Nice, parmis les 84 victimes, 30 sont musulmans. Les musulmans radicaux les accusent d’être des apostats. ( Jean-Pierre Filiu, Sciences Po Paris ). D’un autre côté, l’islamophobie hante la société française. En tant que Musulmans, ils sont pointés du doigts par des Français.

Certains Français considèrent tous les Musulmans comme terroristes et menacent de les expulser, d’où les mouvements contre l’immigration musulmane. Certains pensent que sur le plan de valeurs, l’islam ne peut pas se fondre dans la société laïque et républicaine.D’autres, bien qu’ils rendent compte de l’existences de différentes sectes islamiques, sont encore réticents quand il s’agit des mosquées, du port de voile et de la prière dans la rue. Selon l’article de RFI France: l'islam trop visible et trop influent? , 63% des Français reprochent que la visibilité de l’islam est trop grande et qu’elle devient progressivement un symbole de ségrégation, qui inquiète les Français sous l’ombre des attentats terroristes, d’où la fameuse polémique à propos de la burkini, l’opposition contre la construction des mosquées et la discrimination persistante sur le marché de travail (Génération Bataclan : unis dans la douleur, inégaux face à l’emploi). En conséquence, « les musulmans sont entre l’intégration et l’islamophobie. » (Les musulmans de France, entre intégration et islamophobie)

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (73.1 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com