LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de pratique infirmier en psychiatrie

Dissertation : Analyse de pratique infirmier en psychiatrie. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  4 Avril 2016  •  Dissertation  •  691 Mots (3 Pages)  •  7 877 Vues

Page 1 sur 3

                         ANALYSE PRATIQUE

LIEU :

Unité de soins en hôpital psychiatrique.

Effectif du service : 10 patients.

Pathologie traitée : Autisme adulte et Trouble Envahissant du Développement (TED).

Acteurs de la situation : 1 I.D.E, 1 A.S et moi-même.

SITUATION :

    La situation que j’ai choisi se déroule lors de mon second jour de stage, il est 16h45, c’est l’heure du goûter.

Les patients sont à table et l’on sonne à l’interphone. Les infirmiers de l’hôpital de jour raccompagnent dans le service Mlle J qui était en activité chez eux comme tous les jours, en effet, elle n’est présente dans notre service que de 16h45 à 8h le lendemain matin du lundi au vendredi.

    Mlle J est âgée de 23 ans et souffre du syndrome de Dravet. 

Le syndrome de Dravet est une épilepsie grave de l’enfant, d’origine génétique, qui débute avant l’âge d’un an par des crises convulsives (qui se manifestent par des secousses musculaires avec une perte de connaissance), souvent déclenchées par de la fièvre. Par la suite, les enfants ont des crises d’épilepsie. Ce syndrome entraîne un retard de développement généralement évident après l’âge de deux ans. Les enfants ont des difficultés de langage, une mauvaise coordination des mouvements et des troubles du comportement.

    Dès son retour dans l’unité Mlle J se montre opposante ne voulant pas retirer sa veste, refusant de s’asseoir à table avec le groupe pour prendre son goûter. Il est à noter que ce jour là, Mlle J étant fiévreuse, l’infirmier a suivi la prescription anticipé d’administration de doliprane. Ainsi, le goûter était associé à la prise de traitement et par suite la prise des constantes (Tension Artérielle, Pouls et température) qui dans le cas de Mlle J s’avère nécessaire au vu de sa pathologie.

    Après que l’infirmier ait réitéré deux ou trois fois ses demandes en variant le ton afin d’enlever sa veste et de s’asseoir pour gouter. Il s’est heurté au refus de Mlle J qui s’est couchée sur le sol en tenant des propos à peine audible, l’infirmier me demande de l’assister afin de la relever pour lui retirer sa veste et l’asseoir à table. Ceci étant fait, nous lui présentons son traitement qu’elle repousse de la main. L’infirmier se met alors derrière elle et me demande de lui tenir les mains et réussi ainsi à lui administrer ses cachets en basculant sa tête en arrière.

Nous sommes contraints de réitérer l’opération pour lui prendre sa température particulièrement importante à surveiller à cause de son syndrome. Nous la contenons donc à nouveau et lui prenons sans son accord sa température grâce à un thermomètre auditif.

Mlle J finit par prendre son gouter et accepte de suivre l’A.S. pour sa toilette du soir et se mettre en pyjama.

ANALYSE :

     Ce qui m’a le plus interpelé dans cette situation :

- Forcer la patiente à prendre son traitement.

- Lui imposer la prise des constantes et température.

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (90.5 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com