LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sophrologie, développement de la personne

Fiche : Sophrologie, développement de la personne. Recherche parmi 243 000+ dissertations

Par   •  7 Août 2018  •  Fiche  •  729 Mots (3 Pages)  •  210 Vues

Page 1 sur 3

UE 1.01 CM DU 23.10.09

DEVELOPPEMENT DE LA PERSONNE :

Pour le garçon c’est le complexe d’Oedipe qui le pousse vers l’angoisse de castration

Pour la fille c’est l’angoisse de la castration qui la pousse vers le complexe d’Oedipe.

Organisation de la personnalité : interdit de l’inceste

Surmoi : à la fin du stade œdipien on passe du ça au moi puis au surmoi

Relation fraternelle : rivalité fraternelle : complexe Caïn

L’enfant désir sa mère pour lui tout seul

Sur le plan du développement moteur et intellectuel :

Acquisition de tonus musculaire, créer des mouvements, locomotion, appréhension,  aptitude à imiter.

L’enfant oriente toutes les activités vers le jeu.

A 3 ans perception : apparition de la pensée intuitive, pouvoir penser à la voix de sa mère sans pour autant l’entendre (de 2 ans à 6 ans)

Pensée intuitive : enfant plus centré sur l’apparence des choses

Plan social : de 2 à 8 ans, le développement social jusqu’à 4 ans = échange limité

Il fait la différence entre la notion de bien et de mal. L’enfant à besoin de se faire peur et surtout de l’extérioriser. Toutes les peurs sont symbolisées par le loup.

Développement du jugement moral : il faut une sanction juste pour que l’enfant soit rassuré sinon il est frustré

Développement du langage : s’approprie des données linguistiques de son entourage

De 6 ans à la puberté : sur le plan psycho dynamique phase de latence : période qui succède à l’Oedipe jusqu’ la puberté, l’enfant va être plus calme, c’est une période de ralentissement psycho affectif. Mise en sourdine de la sexualité. Début de l’organisation de la personnalité. Va permettre l’acquisition de la lecture et autre

L’action du surmoi transforme les désirs pulsionnels en pudique.

Développement de la sublimation : transformation des pulsions sexuelles vers des activités non sexuelles mais valorisées socialement. Beaucoup de cauchemardas : car ce n’est pas une détente de l’inconscient. L’enfant se rend compte de ce que signifient la mort mais aussi le défoulement et l’identification.

Sur le plan du développement moteur et intellectuel :

Moteur : coordination des mouvements plus élevée

(Exécution de mouvements de gym, danse, écriture…), augmentation de al force pour les jeux violents, rapidité augmentée, précision et endurance augmentées.

Intellectuel : phase opératoire (Piaget), on passe de l’intuition à l’opération, la pensée se détache de la perception et établi des relations objectives.

Notion de conversations : apparition du symbolisme et conceptualisation.

Plan du développement affectif et social :

6 ans : indécis, passe d’une colère à l’autre, impulsif et inconstant. Il est au centre de l’univers

7 ans : âge de l’assimilation, il est plus investi, rêveur, et auto critique grâce à la perception des exigences extérieures

8 ans : âge de la socialisation, il est extraverti, sens de lui-même et de ses droits. Assoiffé de connaissances, il fait des ségrégations : fille/garçon

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (59.3 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com