LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

État de stress port-traumatique

Guide pratique : État de stress port-traumatique. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  17 Avril 2019  •  Guide pratique  •  4 726 Mots (19 Pages)  •  86 Vues

Page 1 sur 19

L’état de stress post-traumatique (TSPT)

[pic 1]

Manon Dénervaud 4B1 et Michèle Rochat 4F1

Psychopathologie

Février 2019

Tables des matières

La psychopathologie        2

Les grandes familles des troubles        2

Le stress post-traumatique        4

Les critères du stress post-traumatique selon le DSM-5        4

Le développement de la pathologie        6

Les répercussions        8

La prévalence, les statistiques mondiales et suisses        8

La prévention        10

Les thérapies envisageables        10

Cas concrets        12

1er cas        12

2ème cas        13

Conclusion        14

Table des illustrations        14

Webographie        14

Ce travail de psychopathologie concerne le trouble du stress post-traumatique. Nous l’introduirons tout d’abord en expliquant ce qu’est cette branche appartenant à la psychologie, puis définirons les divers familles de troubles avant d’entrer dans le sujet principal de ce dossier. Nous finirons avec une conclusion contenant notre point de vue et ce que nous avons appris durant la réalisation de ce document.

Introduction - la psychopathologie

La psychopathologie vient du grec et signifie “âme” et “maladie”. C’est une branche de la psychologie qui correspond à l'étude des maladies mentales et de leurs causes. “Elle a pour but de comprendre et d’expliquer les divers troubles mentaux”[1] par rapport à une norme et à la souffrance de la personne. L’entourage, l’environnement, l’éducation, le contexte social sont aussi des facteurs pris en compte. Tout cela permettra ensuite aux professionnels (dont les thérapeutes) de proposer un traitement adéquat qui diminue la douleur de la personne et qui lui permettra de vivre normalement.[2]

Les grandes familles des troubles

Les troubles psychologiques ou maladies mentales sont classés par similitudes. Il existe plusieurs classifications des troubles, notamment le Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux (DSM).[3]

Les familles de troubles les plus connues sont:

  • Les troubles psychotiques

Ils touchent au fonctionnement du cerveau, ce qui complique la distinction entre le réel et ce que le malade perçoit. Le fait de consommer des substances telles que l’alcool, la nicotine ou la drogue peut conduire à cette famille de troubles. La schizophrénie est également un autre exemple illustrant ce groupe.

  • Les troubles de l'humeur et du suicide

L’individu atteint de troubles de l’humeur aura tendance à ne plus contrôler ses émotions d’autant plus que celles qui sont plutôt négatives prendront, la plupart du temps, le dessus par apport aux positives. Cette personne est donc fortement bouleversée tant dans sa personnalité que dans les rapports avec d’autres personnes comme par exemple lors de dépression ou de bipolarité.

  • Les troubles de la personnalité

Ceux-ci surgissent le plus fréquemment pendant l’enfance et l'adolescence. Ils correspondent à des perturbations dans le caractère et le comportement. Il y a trois sous-catégories:

a) les comportements excentriques

b) les comportements théâtrales, imprévisibles et émotifs

c) l’anxiété et la peur

  • Les troubles alimentaires

Ce sont des perturbations « anormales » de l’alimentation qui ont des répercussions négatives sur la santé physique et mentale d’une personne. Les troubles les plus connus de cette catégorie sont l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie.

  • Les troubles de la sexualité et d’identité sexuelle

Il s’agit d’un sentiment d’inconfort entre le sexe biologique, celui que nous avons à notre naissance, et ce que nous ressentons, ce que nous voulons véritablement. Ces troubles concernent par exemple les fétichistes, les sadiques, les personnes ayant des dysfonctions sexuelles.

  • Les troubles liés au vieillissement

Plus nous prenons de l’âge, plus les changements apparaissent physiquement, mentalement et psychologiquement. Certaines de ces transformations deviennent alors des maladies psychopathologiques telles que la démence ou l’Alzheimer.

  • La psychopathologie chez l’enfant et l'adolescent

Comme le dit son nom, cette classification concerne plutôt les jeunes. Ce sont par exemple l’autisme, le retard mental, les trouble de l'apprentissage comme la dyslexie, les troubles de la communication, les troubles phonologiques, l’hyperactivité et  la dépression.

  • Les troubles anxieux

C’est une catégorie qui concerne toutes les anxiétés de notre vie, c’est à dire les troubles panique, la phobie, les TOC ( troubles obsessionnels compulsifs), le TSPT (trouble de stress post-traumatique) et le TAG (trouble d’anxiété généralisée). Elle se définit par la présence d’inquiétude et de crainte excessive, ce qui perturbe alors la vie entière de la personne.

Le stress post-traumatique

“L’état de stress post-traumatique (ESPT) est un état se caractérisant par le développement de symptômes spécifiques faisant suite à l'exposition à un événement traumatique dans un contexte de mort, de menaces de mort, de blessures graves ou d’agression sexuelle.”[4]

Quels sont les critères de ce stress ? Comment se développe-t-il ? Quelles en sont les conséquences ? Qui est véritablement touché par ce trouble ? Toutes ces questions et bien d’autres seront développées dans cette deuxième partie du travail.

...

Télécharger au format  txt (35.7 Kb)   pdf (507 Kb)   docx (2.2 Mb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com