LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Management Du Stress

Mémoire : Le Management Du Stress. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  3 Juin 2012  •  1 632 Mots (7 Pages)  •  632 Vues

Page 1 sur 7

Le stress lié au travail est un phénomène qui, non seulement prend de l’ampleur, mais aussi touche tous les secteurs et toutes les catégories professionnelles (voir article : Le stress lié au travail : définition et ampleur du phénomène). Les effets qu’il engendre sur la santé et les capacités au travail des individus (des ouvriers aux cadres) et donc par là même sur la performance des entreprises, ont conduit à le considérer comme le « nouveau » mal touchant l’organisation des entreprises. Pourtant, le stress demeure encore pour beaucoup un sujet tabou, non avouable. Il est donc important de démystifier ce « mal » et de sensibiliser les individus sur les dangers qu’il peut représenter s’il n’est pas pris au sérieux.

Dans cette optique, l’objet de cet article est de mettre en évidence, non seulement certaines de ses causes, mais aussi et surtout la manière dont il se manifeste, ceci afin de pouvoir le détecter le plus tôt possible, avant d’avoir atteint un stade trop avancé et donc plus difficilement gérable.

Les principales causes du stress lié au travail

On l’a vu, les entreprises doivent faire face aux divers changements que connaissent leurs environnements, les obligeant à davantage d’adaptabilité et donc de flexibilité. Ainsi, une concurrence internationale acharnée, un rythme d’innovations plus rapide (tant en matière de technologies que d’organisation du travail), ou encore les contraintes environnementales, font que les connaissances deviennent très vite dépassées et qu’il est de plus en plus nécessaire pour les travailleurs de mettre à jour leurs compétences. Dans ce contexte, pouvant se sentir dépassés, voire menacés, les travailleurs sont de plus en plus en proie au stress.

Les causes, autrement dit les facteurs de stress peuvent être multiples, chacun pouvant par ailleurs réagir de manières différentes à ces stresseurs.

Parmi les causes les plus fréquentes, on trouve, en restant dans cette idée de changements, les situations nouvelles qui viennent bouleverser le quotidien, les imprévus auxquels il faut faire face et s’adapter, les plannings qui sont bouleversés tout le temps. A noter que s’agissant du stress lié à l’utilisation des nouvelles technologies, autre grand changement, on parle plus précisément de technostress.

Un autre stresseur important est le temps. En effet, des délais de plus en plus courts à respecter, un temps d’adaptation entre deux changements devant lui aussi être le plus court possible pour pouvoir notamment faire face à la concurrence, autant d’événements qui maintiennent, confinent le travailleur dans l’urgence et qui donc, à terme, peuvent avoir des conséquences néfastes sur sa capacité à s’adapter et donc sur son efficacité au travail.

Un autre des stresseurs les plus importants consiste en l’incertitude, l’incertitude du lendemain. Ce facteur peut d’ailleurs prendre de graves proportions quand il concerne le rôle, la place dans l’entreprise, les tâches et les objectifs des travailleurs …

Enfin, on peut citer diverses situations dans lesquelles les travailleurs peuvent avoir à faire face : des conflits latents qui interviennent avec des collaborateurs, des fournisseurs ; de grosses charges de travail ; l’isolement ; le désintérêt professionnel ; divers facteurs événementiels comme des réunions, la prise de parole ; l’environnement dans lequel on évolue (le bruit, le voisinage, le culte de la performance, le manque de politesse ; la promiscuité professionnelle ; la suspicion)…

Comment se manifeste le stress lié au travail ?

Les manifestations du stress sont à la fois biologiques, psychologiques et comportementales. Mais selon les cas et les individus, les réactions au stress peuvent varier, ce qui le rend d’autant plus difficile à détecter.

Intense et prolongé, le stress diminue la performance et peut avoir de graves répercutions sur la santé, en favorisant, voire déclenchant divers troubles comme l’hypertension artérielle, les maladies coronariennes, les problèmes digestifs, les maux de tête, la fatigue chronique. Divers signes comportementaux apparaissent également. En général, l’individu est pressé, impatient, exigeant ; il s’irrite facilement, fait plusieurs choses à la fois…et succombe par le doute, l’anxiété et la démotivation aux vertiges psychosomatiques du stress .

Mais, de manière plus précise, le phénomène du stress est habituellement divisé en trois phases distinctes :

- Phase d’alarme

Face à divers stresseurs, l’individu commence par solliciter ses ressources (énergétiques) pour s’adapter. Il peut alors en résulter une accélération du rythme cardiaque, une chute de tension et du tonus musculaire, mais aussi des troubles digestifs (constipation ou diarrhées selon les individus), des maux de tête. Survient également un manque de récupération pendant le sommeil qui ne fait qu’ancrer l’individu dans cette situation.

Mais à ce stade, l’individu fait face.

- Phase de résistance

L’individu s’adapte encore et encore. Il résiste. Ses réserves d’énergie continuent à baisser et le corps ne parvient pas à récupérer du traumatisme et de la dépense d’énergie, surtout que ses stresseurs le sollicitent toujours, avant même qu’il ait pu retrouver son équilibre. C’est là que peuvent survenir des pathologies fonctionnelles, l’anxiété, des somatisations… Les troubles du sommeil

...

Télécharger au format  txt (10.9 Kb)   pdf (111.1 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com