LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Psychologie Du Travail

Commentaires Composés : Psychologie Du Travail. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  12 Mai 2014  •  8 029 Mots (33 Pages)  •  891 Vues

Page 1 sur 33

Psychologie du travail (2008)

Introduction :

Objectifs

•Introduire les questions traitées par la psychologie du travail et présenter ses différents domaines de recherche et d'intervention

•Offrir un cadre de référence centré sur les activités humaines se référant à la sphère professionnelle et socio-économique

C’est d’abord une psychologie, ce qui signifie qu’on s’intéresse en priorité aux individus, à leur activité, à leurs conduites et à leurs représentations. C’est délimité à un secteur (psycho industrielle, psychotechnique,…) et centré sur la relation entre un individu et son environnement (de travail).

La psychologie du travail s’est développée aux 19è et 20è s. grâce à l’accélération du développement industriel et du développement de la psychologie scientifique ? Les recherches sont directement liées aux réalités des organisations et des entreprises.

Le travail : Les valeurs et la place qu’on lui donne.

Le sens du travail :

Il est difficile de définir le travail simplement en termes d’activité dès lors que, selon le contexte et/ou l’acteur considéré, des activités identiques peuvent être ou ne pas être «travail». Ce que l’on nome travail présente un caractère de contrainte (activité forcée de Wallon) et des contraintes au travail (cadre contraignant). Ce serait avec la Révolution industrielle, et avec l’affirmation de valeurs issues du protestantisme et du libéralisme économique, que le travail aurait acquis une image positive

Au XIXème siècle, le travail est ce qui crée de la richesse, le travail est un facteur de production

On a pu voir s’affronter au cours du XXème siècle des courants de pensée divergents sur la valeur «travail»

–Le travail est une activité fondamentale de l’homme, il est d’utilité sociale (pensée chrétienne)

–Le travail comme lieu de socialisation, de la formation de l’identité individuelle et collective (pensée humaniste)

–Le travail est fondamentalement social. Opposition entre le vrai travail (essence de l’homme) et la réalité aliénée du travail (pensée marxiste)

–Emploi et travail, plein emploi et sa remise en cause (Méda, 1995)

–La fin du travail (Rifkin, 1995) : l’automatisation va engendrer la raréfaction de l’emploi.

Il y a une opposition entre une vision du travail comme « peine » et une vision du travail comme « expression de soi ». C’est essentiel à la définition d’objectif de la psychologie du travail car elle renvoie à une distinction entre finalité de réduction des contraintes (pénibilité) et une finalité de développement de la personne (au travail ou non). Le disponibilité du travail, le contexte économique général, les choix de gestion et leurs impacts sur les conditions de travail,…, déterminent fortement à la fois la signification sociale du travail et le rapport individuel au travail.

Faire de la psychologie du travail c’est donc d’abord devoir traiter du sens du travail pour l’homme.

Le sens du travail pour la psychologie du travail

Le travail dont traite la psychologie du travail se définit comme l’activité d’un homme ou d’une femme dans un cadre organisationnel, social, défini, utilisant des outils particuliers, aux fins d’atteindre des objectifs de production donnés.

Les objets premiers de la psychologie du travail sont :

- Le « travailleur »

- Les outils de travail

- Les conditions de travail

- Les structures d’organisation, etc.

Trois questions peuvent être envisagées, elles sont relatives aux

- Finalités

- Modalités

- Domaines et champs de recherche et d’intervention de la discipline.

La question des finalités

C’est la production versus bien-être.

Aider à créer un cadre de travail fondé sur une harmonie optimale entre l’homme et le travail, entre l’homme et son activité professionnelle (ex : limiter la fatigue)

Améliorer la qualité de vie au travail devrait avoir des effets positifs sur le travailleur et l’engager plus favorablement dans son activité

 Amélioration du rendement

Améliorer les performances, accroître l’efficacité, la productivité, la rentabilité.

La question des modalités

Agir sur les hommes, sur les structures ou sur les deux ? la question centrale est une question de couplage optimal entre l’homme et le travail.

Activité

Agent Couplage Tâche

Cette question peut être abordée de deux manières extrêmes mais non exclusives : - adapter le travail à l’homme

-adapter l’homme au travail

La question des domaines et des champs de recherche et d’investigation

1) La psychologie du personnel.

Elle se définit par des interventions de la psychologie du travail centrées directement sur la personne du (ou des) travailleur(s). ces interventions visent tantôt à connaître le travailleur (diagnostic et pronostic), tantôt à le « modifier » (ses connaissances, ses conduites), à gérer son insertion et son devenir dans l’entreprise. L’idée dominante est ici celle d’adaptation de l’homme au travail.

2) La psychologie des organisations.

Un domaine spécifique s’est dessiné autour du constat de l’importance de la dimension «organisationnelle»du travail

Le travail se déroule dans

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (540.5 Kb)   docx (42.5 Kb)  
Voir 32 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com