LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse texte George Orwell

Commentaire de texte : Analyse texte George Orwell. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  18 Octobre 2021  •  Commentaire de texte  •  3 435 Mots (14 Pages)  •  483 Vues

Page 1 sur 14

Selon Ian Kershaw, un historien britannique : “Quelle que soit l’approche retenue, le

totalitarisme n’est jamais qu’un concept, pas une théorie. Il offre un raccourci intellectuel,

non une explication. Il décrit des techniques et des instruments de pouvoirs similaires. Il n’a

pas grand-chose à nous apprendre, sinon rien, sur le comment ou le pourquoi de leur

apparition”.

George Orwell (1903-1950) est un écrivain, essayiste et journaliste britannique. Sa notoriété

internationale est due à la publication de deux romans publiés à la fin de sa vie : Animal

Farm en 1945 et 1984 en 1949. Le succès de ces deux ouvrages a cantonné le profil de

l'auteur à celui d’un critique avisé du totalitarisme et du socialisme. Orwell a pour inspiration

de ses concepts l’ère des nouvelles technologies et de contrôle tels que “Big Brother” ou

“Police de la pensée”. Ces œuvres ne sont que les étendues de ses critiques sociales et

politiques qui ont été à la racine même de ses écrits.

La nature du texte est un extrait du livre 1984 paru en 1949. Ce roman d’anticipation est une

critique des totalitarismes. L’histoire du roman expose une ville de Londres capitale d’une

Oceania (pays fictif comprenant l’Amérique, l’Océanie, l’Afrique australe, l’Australie et les

îles Britanniques) totalitaire, dirigée par Big Brother. Cet ouvrage appartient au genre qui

marqua le XXe siècle, la contre-utopie.

Cet ouvrage publié peu de temps après la fin de la Seconde Guerre Mondiale témoigne des

premières expériences totalitaires : en 1917 en Russie ; en 1920 en Italie avec l’accession

au pouvoir de Mussolini ; en 1933, en Allemagne avec Hitler à la tête du NSDAP. Ces

différents régimes sont comparables sur quatre points : une centralisation étatique, une

concentration du pouvoir, une suppression des libertés personnelles, un parti unique et un

culte du chef. La signature du pacte germano-soviétique de 1939 va propulser le concept de

totalitarisme au devant de la scène et montrer au monde une parenté entre ces deux

régimes. 1984 est un roman qui fait la critique des régimes de l’Est communistes qui

apparaissent au début des années 1950. Cette œuvre est en réalité imaginée dès l’année

1943 et poursuit l’idéologie développée par Eugène Zamiatine (Nous autres, 1923) et Aldous

Huxley (Brave New World, 1930) qui avaient dépeint dans leurs livres des sociétés

totalement contrôlées. Orwell témoigne de son expérience des pratiques staliniennes lors de

la guerre d’Espagne (1936-1939).

L’auteur va grandement s’inspirer du système soviétique et exposer ses vices de manière à

faire réfléchir les lecteurs de l’Ouest sur le danger potentiel des régimes totalitaires, au

début des années 1950. Les différents thèmes qu’il traite : Etat, rapport public/privé,

subjectivité… vont alimenter et refléter la peur de la guerre froide Le mouvement

contre-utopique orwellien est un fer de lance à la réflexion antitotalitaire.

C’est donc dans cette optique que nous allons nous interroger : En quoi la société

post-capitaliste dépeinte par George Orwell à travers son ouvrage témoigne-t-elle de

mécanismes politiques et psychologiques attribués aux régimes totalitaires du XXe siècle.

Dans un premier temps nous allons analyser la structure étatique d’un Etat totalitaire et son

culte du chef (I), puis nous étudierons la construction d’un Parti unique (II) pour ensuite finir

sur l’étude la terreur policière et idéologique (III).

I) Une société totalitaire hiérarchisé, mené par un chef suprême

Nous allons d’abord étudier les caractéristiques des grands chefs totalitaires (A) puis la

construction sociétale et ses caractéristiques (B).

A) Big Brother, l’allégorie du culte du chef

“Au sommet de la pyramide est placé Big Brother. Big Brother est infaillible et tout-puissant.

Tout succès, toute réalisation, toute victoire, toute découverte scientifique, toute

connaissance, toute sagesse, tout bonheur, toute vertu, sont considérés comme émanant

directement de sa direction et de son inspiration.”

Dans le système totalitaire décrit par Orwell, se trouve tout en haut de la pyramide sociétale

: Big Brothers. Big Brother est omniscient, omniprésent, clairvoyant et est à l’origine de tout.

Il est tout puissant et il est le symbole de l'oppression.

Big Brother est une entité à qui on doit un culte de la personnalité. Cette fabrication de la

représentation d'un chef charismatique est le fruit de plusieurs intérêts politiques : mise en

scène par le pouvoir et une assimilation par la population. Le Chef est le centre unique de la

prise de décision et du pouvoir, sa reconstruction et sa représentation doit être l’illusion du

caractère surhumain et impersonnel de ce dernier. Il est un sage, un guide parfait pour son

peuple

...

Télécharger au format  txt (23.9 Kb)   pdf (65 Kb)   docx (22.8 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com