LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cours de Méthodologie du Travail Universitaire - L1

Fiche de lecture : Cours de Méthodologie du Travail Universitaire - L1. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  22 Octobre 2018  •  Fiche de lecture  •  896 Mots (4 Pages)  •  102 Vues

Page 1 sur 4

FASSE - Institut Catholique de Paris

Cours de Méthodologie du Travail Universitaire - L1

Année universitaire 2018-2019

Baptiste GUILLOSSON

Fiche de lecture

Référence bibliographique complète

Foucher Michel, « Frontières : rejet, attachement, obsession », Pouvoirs 2018/2 (N°165), p. 5-14.

2) Nature du document

Article publié dans une revue politique

3) Résumé

Cet article a pour but de nous questionner sur l’importance des limites dans le monde contemporain. Le texte est construit autour d’une opposition entre rejet (dû à la mondialisation, l’abolition des frontières…) et attachement aux frontière (sécurité, pacification)… etc.

4) Mots-clés

Frontières, immigration, borne, sécurité

5) Note de lecture 4867 caractères espace compris

Dans cet article paru dans la revue Pouvoirs en 2018, Michel Foucher, grand géographe français, s’interroge une fois de plus sur un sujet qui lui est familier : les frontières, une question au coeur de l’actualité dans les sociétés actuelles suscitant de vifs débats. Il s’agit de s’interroger sur l’importance des frontières ainsi que leur fonctions propres tout en exposant les limites de celles-ci.

Michel Foucher introduit son texte en rappelant l’importance des frontières à travers une citation de l’historien de l’Antiquité grecque, Jean-Pierre Vernant : « Pour être soi, il faut se prolonger vers ce qui est étranger, se prolonger dans et par lui » ; cette phrase nous renvoie à la notion de dialectique selon Hegel1 : le passage par son contraire pour encore plus devenir soi même. La frontière permet « de se découvrir sans lieu propre, sans identité » (p. 5).

________________________________

1 Hegel, Phénoménologie de l’esprit, 1807

La réflexion de Michel Foucher s’organise en trois parties clairement définies. Dans un premier temps il s’intéresse au rejet des frontières. Le géographe explique que la mondialisation des économies et l’ouverture croissante des marchés rend la notion de frontière de plus en plus floue. Par ailleurs, Foucher va encore plus loin en employant le terme d’ « abolition des frontières » (p. 6) : dans certaines régions du monde, notamment au Moyen-Orient elles ne sont plus des outils permettant de séparer des groupes diamétralement opposés, que ce soient de par leurs idées, leurs religions ou leurs origines ethniques. L’auteur conclue son premier raisonnement en se questionnant sur les conséquences de la fin des frontières, l’absence de limites, permettant la distinction de deux peuples : les frontières permettent d’avoir conscience d’appartenir à une nation, à une région et de se définir dans le monde.

Michel

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (45.8 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com