LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Que gagne-t-on en travaillant ?

Dissertation : Que gagne-t-on en travaillant ?. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  5 Mai 2021  •  Dissertation  •  1 416 Mots (6 Pages)  •  85 Vues

Page 1 sur 6

                                   

               

    Que gagne t’on en travaillant ?  

         Du travail , il est souvent dit qu’il permet aux Hommes de « gagner leur vie » , en échange de salaires on se plient à plusieurs contraintes , mais le travail nous apporte uniquement un bien monétaire ? En effet ici il s’agit de comprendre ce que nous apporte le travail , on pourrait penser qu’avec une activité professionnelle on « gagne sa vie » , mais cette vie on la vivait déjà avant de travailler ? Gagner c’est réaliser un avantage , c’est triompher et vaincre les choses . Le travail , tripalium en latin signifie un instrument de torture , cela indique l’idée selon laquelle il serait source de souffrances et de douleurs , il implique un effort , les travailleurs appliquent leurs forces contre quelque chose pour les transformer  , en ce sens ci , il se différencie de l’emploi qui lui, est une activité définie par un salaire et des réglements . Quel est l'avantage que nous tirons du travail? Est-ce une récompense pour le temps et l'énergie perdus , ou bien doit-on penser que travailler nous apporte quelque chose justement ? Quel est le l’objectif du travail ?

Nous verrons premièrement le travail comme une activité indispensable , pour ensuite le voir comme une activité qui civilise et nous finirons par voir quel est le gain du travail ?

        Premièrement , on pourrait penser que le travail nous permet de combler nos besoins , si j’avais de quoi survivre dans la nature je n’irais pas faire un tel effort et ainsi dépenser une telle masse d’énergie et de temps , mais l’humain doit produire pour utiliser . Travailler serait réduit à juste avoir un emploi , une activité réglementée avec un salaire . Affirmer que le travail vise au fait de survivre , c’est le qualifier comme une activité propre  . C’est ce qu’évoque la philosophe et journaliste Hannah Arendt (1906-1975) dans son ouvrage Condition de l’homme moderne , dans cet ouvrage elle parle de la conception du travail à l’Antiquité , selon elle , dans cette société grecque , l’action de travailler est contraire à la liberté (le mot liberté vient du latin liber , qui désigne un citoyen). Ainsi dans l’antiquité, le travail est une activité d’esclave ou de prisonnier

          Une personne qui travaille s’adonne à une certaine cadence et une certaine répétition , ce qui est montré dans la comédie dramatique de Charlie Chaplin « Les Temps modernes » sortie en 1936, en effet dans ce long métrage de 87 minutes on peut apercevoir le personnage de Charlie Chaplin en tant qu’ouvrier qui effectue un travail à la chaîne sans limites lors de la crise économique des années 1930 . On peut le voir comme un esclave de la société , pour lui le temps n’a pas de valeur , il n’existe pas car ce temps est dénué de toutes libertés , on peut alors contredire la phrase « gagner sa vie » , car ici on gagne plutôt sa survie .

En fin de compte l’aboutissement du travail ne serait-ce pas une chose externe au travail ?

         

        Karl Marx parle du travail dans son ouvrage Le Capital , il définit le travail comme une activité proprement humaine et humanisante et l’homme comme étant travailleur de nature , selon lui , en travaillant l’homme nierait son animalité et ce qui en lui relève de la nature . Il distingue le travail de la nature , puis l’activité de l’animal . L’animal selon Marx ne peut travailler , car son résultat ne relève pas d’une pensée mais de l’instinct , à l’instar de l’homme qui lui fait appel a son esprit ; l’animal n’a pas la conscience de ce qu’il entreprend , l’homme travaille car il possède une conscience , une pensée et il doit lui même créer ses propres conditions d’existence . Ainsi ce que l’on gagne en travaillant n’est pas le fruit de notre travail ou ce que l’on acquiert avec , mais notre humanité . Dès lors que j’assemble mes forces mentales et physiques , j’acquiers une supériorité sur ma nature animale

...

Télécharger au format  txt (7.6 Kb)   pdf (65.5 Kb)   docx (10.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com