LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Peut-on rire de tout?

Dissertation : Peut-on rire de tout?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  25 Janvier 2021  •  Dissertation  •  498 Mots (2 Pages)  •  138 Vues

Page 1 sur 2

Le rire peut être défini comme étant la manifestation d’une gaieté soudaine. Le rire étant une des expressions de la joie, il apparait donc au premier abord positif.

Nous nous demanderons, si tout peut prêter à rire ? N’y a-t-il pas des sujets sacrés au point de ne pas en rire ? Et, le rire est-il partageable envers tous ?

Pour cela, nous verrons dans un premier temps qu’il est possible de rire de tout et avec qui que ce soit sans y mettre de limite.

Puis dans une deuxième partie nous nous pencherons sur le fait que l’on ne puisse rire de tous avec tout le monde sans y poser de limite.

Le rire est une réaction naturelle spontanée quelque chose que l’on ne peut contrôler. Le rire peut déclencher à lui tout seul des réactions automatiques chez l’Homme. Tel que pleurer lorsqu’on rigole, d’où l’expression « pleurer de rire ». Le rire peut être un moyen d’éduquer, d’élever les consciences. Il peut nous faire réfléchir notamment à l’aide des caricatures, et plus précisément avec les caricatures de personnages politiques. Précisément avec l’émission « Les Guignols » traitant de politiciens.

De plus, chaque Homme est pourvu d’une conscience qui lui permet de réfléchir, de penser afin de comprendre pourquoi les autres rient serait difficile à limiter voire censurer étant donné qu’il est imprévisible est communicatif. Il peut de surcroit être synonyme de liberté.

Cependant, le rire tel que nous le connaissons peut s’avérer être méchant pour certaines personnes. Il peut dans certains cas mener au pire.

Pour pourvoir rire de quelqu’un, il y a une frontière à ne pas dépasser, celle de la méchanceté. Il est difficile de se dire intérieurement si tel ou tel phrase sera blessante pour tel ou tel personne étant donné que chaque Homme est doté d’une sensibilité différente.

D’autant plus lorsque le rire est lié à la situation sociale ou financière de la personne, il faut faire d’autant plus attention puisque cela peut être caractérisé comme discriminant et puni par la justice, d’où l’importance de poser un cadre, des limites.

Le rire passant par des caricatures n’a pas toujours le but rechercher comme on n’a pu le remarquer à de nombreuses reprises avec le journal satirique « Charlie Hebdo ». Ou l’on peut observer des caricatures relevant du droit de culte, ou à la famille.

Il est difficile de rigoler de la perte de l’un de ses proches, par exemple pour le chanteur Stromae qui a perdu son père, on le retrouve mutilé à la une du journal de Charlie Hebdo.

Ou encore des caricatures visant une religion visant ses pratiquants ou son prophète qui à déboucher sur une tuerie le 7 janvier 2015 tuant ainsi onze personnes.

Suite à cette réflexion, on peut se dire que rien ne doit limiter, censurer le rire.

Le rire cependant, doit éviter de tomber dans la méchanceté, la discrimination envers autrui.

Le rire ne devrait-il pas être question de légiférassions à l’Assemblée Nationale ?

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (30.7 Kb)   docx (8.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com