LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Juste la fin du monde, préface

Cours : Juste la fin du monde, préface. Recherche parmi 258 000+ dissertations

Par   •  2 Mai 2021  •  Cours  •  851 Mots (4 Pages)  •  420 Vues

Page 1 sur 4

 Corrigé de la fiche sur l’entrainement à la dissertation[pic 1][pic 2]

Etape 1 : analyse du sujet

1. Mots clés :

Dans sa préface à Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, Jean-Pierre Sarrazac présente la pièce comme « un drame qui n’advient pas, qui restera l’affaire intime d’un seul, en butte à l’impossibilité de se faire entendre – ou à celle de s’exprimer […] ». Que pensez-vous de cette définition de la pièce ?

 2. et 3. Synonymes, reformulation et questionnement du sujet

  • « Drame » : pièce de théâtre / mais aussi tonalité pathétique, voire tragique / ici, le « drame » est lié à l’annonce de la mort de Louis.
  • « N’advient pas » : n’a pas lieu, Louis ne dit pas son secret / pas d’action véritable / pas de « rencontre » entre les personnages.
  • Peut-on vraiment dire qu’il ne se passe rien dans la pièce, que le drame n’a pas lieu ? Les drames ne sont pas seulement ceux de Louis, les autres personnages aussi vivent des « drames », des crises individuelles. Et ne peut-on relever un drame lié au manque de communication ?
  •  « Affaire intime d’un seul » : Louis, personnage qui demeure seul, isolé par rapport au reste de sa famille / Secret intime, personnel.
  • Il semble qu’il y ait plusieurs « intimités » qui s’entrechoquent et se heurtent dans la pièce, plusieurs personnages en crise personnelle, en particulier Suzanne et Antoine. Louis est seul, certes, mais chacun (Antoine, Suzanne, La Mère, Catherine) apparaît également seul par moment ; cependant, La Mère et Suzanne partagent une forme de complicité, et Catherine et Antoine forment une vraie famille.
  • « Impossibilité de se faire entendre » : Louis ne peut discuter avec sa famille, il demeure incompris.
  • Louis essaie-t-il réellement de se « faire entendre » ? On dirait qu’il n’essaie pas, qu’il refuse de partager son secret (peut-être aussi pour protéger les siens, mais pas exclusivement sans doute).
  • « Impossibilité de s’exprimer » : ne sait pas comment leur dire son secret / ne sait pas « comment dire ».
  • Louis est pourtant celui qui se trouve du côté des mots, car il est écrivain. Il devrait savoir comment s’exprimer, contrairement aux autres membres de sa famille qui cherchent toujours leurs mots. L’impossibilité de s’exprimer n’est donc pas liée à une incapacité « formelle », mais bien à une retenue personnelle ou au manque de place laissée par les autres personnages, qui ne cessent de parler à Louis, sans lui laisser un temps de parole disponible.

Etape 2 : reprise et reformulation de la question

4. Certes, Louis, en taisant (volontairement ou non) la raison de son retour chez les siens, empêche le « drame » d’advenir. Cependant, d’autres drames voient le jour, qui sont tous liés aux difficultés à communiquer, y compris avec les siens.

Etape 3 : Introduction rédigée :

[Amorce, avec une citation] Le metteur en scène Jean-Charles Mouveaux affirme que « L’histoire de Juste la fin du monde, c’est celle de toutes les solitudes au milieu des autres. De notre incapacité à dire, mais aussi de notre énorme capacité à garder. » Selon lui, la pièce met donc avant tout en scène des solitudes individuelles qui se heurtent les unes aux autres, et qui nous empêchent de communiquer même avec ceux qui nous sont les plus proches. [Reprise et discussion du sujet] D’une certaine manière, c’est également ce que pense Jean-Charles Sarrazac lorsqu’il présente la pièce comme « un drame qui n’advient pas, qui restera l’affaire intime d’un seul, en butte à l’impossibilité de se faire entendre – ou à celle de s’exprimer […] ». Selon cet homme de théâtre, le drame est avant tout lié au secret de Louis qui ne sera pas révélé, soit que le jeune homme ne sache pas se faire entendre, soit parce qu’il ne peut s’exprimer. On peut s’interroger cependant sur la validité de cette affirmation : le seul drame dans Juste la fin du monde est-il réellement celui, personnel et intime, de Louis ? Les autres personnages ne vivent- ils pas également, chacun à leur échelle, un drame personnel qui « advient » et trouve son expression dans la pièce ? Et Louis est-il vraiment « en butte à l’impossibilité de se faire entendre – ou à celle de s’exprimer » ? Ce silence qui le caractérise n’est-il pas également un choix de sa part ? [Problématique formulée en question indirecte] Ainsi, nous pouvons nous demander si la pièce n’est pas avant tout l’expression de plusieurs « drames individuels » qui, se superposant les uns aux autres, trahissent notre incapacité à communiquer. [Annonce des grandes parties] Nous verrons donc dans un premier temps que Louis, en taisant son secret, empêche en effet un certain drame d’advenir, avant de nous pencher sur la somme de ces drames individuels qui trouvent leur expression dans une crise familiale traduisant l’incapacité des hommes à communiquer leurs souffrances [pic 3]

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (81 Kb)   docx (675.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com