LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faut il toujours dire la vérité

Dissertation : Faut il toujours dire la vérité. Recherche parmi 228 000+ dissertations

Par   •  15 Octobre 2015  •  Dissertation  •  3 927 Mots (16 Pages)  •  4 575 Vues

Page 1 sur 16

Introduction : Le projet originel de la philosophie considère que son principal objectif est la recherche de la vérité. Les philosophes ce sont acinier cette tâche parce que les hommes ne cherche pas la rechercher. Il est difficile spontanément de définir la « vérité », même si cette notion semble évidente. La vérité peut se définir comme un correspondant entre une idée, une chose et sa représentation.

Le mot vérité vient du latin « véritas » qui se traduit par « l'accord entre la pensée et le réel ». Le devoir quant à lui est une obligation morale. Enfin, le terme « toujours » désigne un état inconditionnel.

 « Toujours » indique le caractère inconditionnel et universel d’une action (quelques soient les circonstances, de temps et de lieux, etc.).

Présupposé : Dire la vérité est un devoir moral, c’est une valeur propre à l’homme.

Paradoxe : Cependant, dire la vérité n’est pas souvent la meilleure chose à faire.

Faut li toujours dire la vérité?

Dire la vérité est-elle toujours la bonne solution?

 Pour autant, la vérité se sait-elle à long terme ?

Il faut toujours dire la vérité. (La vérité est un devoir moral)

Cependant le mensonge est dès fois préférable.

Nous constaterons que la vérité finit toujours par ce savoir avec le temps.

        La vérité est un devoir moral, une valeur propre à chaque homme. C’est celle qui permet la confiance entre les hommes. La vérité est présence de courage. Elle est considérée comme ayant par elle-même une certaine force de certitude (persuasion), pouvant libérer. Elle est libératrice en ce sens, qu’elle libère l’esprit des erreurs, des préjugés et des opinions. Dire la vérité peut mener au bonheur si elle contribue au bien être d’autrui, elle permet de garder la confiance des autres envers nous.        

Kant affirme que le mensonge est toujours moralement répréhensible, que le mensonge n’est jamais juste. Ceci s’appuie sur une conception de la subjectivité. En effet, il fait valoir que toutes les personnes naissent avec une “valeur intrinsèque” qu’il appelle dignité humaine. Cette dignité vient du fait que les humains sont des agents rationnels, capable de prendre en autonomie leurs propres décisions.

Il faut toujours dire la vérité pour ne pas blesser la personne, que ce soit en amitié, en amour, en famille. La confiance est quelque chose de fragile. Quand on a accordé sa confiance à quelqu'un, on éprouve un sentiment de grande liberté.

D’une part, il vaut mieux dire la vérité pour ne pas blesser autrui. Lui mentir détruirait la confiance qui la envers nous, il pardonnera peut-être au menteur, mais retiendrait son mensonge et ne lui fera plus confiance. Comme par exemple notre chien s'est fait frapper par une voiture et est mort. Quand notre fils de 8 ans rentre à la maison, craignant sa réaction, on hésite longuement à lui dire la vérité. Mais sachant qu’il va se douter de quelque chose, on va lui dire la vérité pour pas lui faire plus de peine en lui disant qu’il s’est enfui car la douleur ne restera longtemps du fait qu’il sera qu’il est partit, alors que si on lui dit qu’il s’est enfui, il y pensera tous les jours et sera toujours tristes. Mais il y a des choses qui doivent être dites, avec délicatesse comme dans cette situation. On peut préparer avec notre enfant une petite cérémonie qui l'aidera à faire son deuil. C'est aussi une belle occasion de lui parler de la mort, selon nos croyances. On peut dire, par exemple, que il est partit au paradis des chiens et est très heureux là-bas. Cela va faire en sorte de remonter le moral de l’enfant.

Quand une personne  demande la vérité, il vaut mieux lui dire ce qu’il s’est réellement passé et non ce que l’on croit qu’elle veut entendre.

D’autre part, il vaut mieux dire la vérité pour ne pas souffrir. Celui qui ment, ne va pas se sentir bien dans sa peau, il aura conscience de ce mensonge, et cela lui fera sans doute aussi mal qu’à la personne à qui il ment, car lui aura connaissance et conscience de ce mensonge mais pas l’autre personne, celui qui sait la vérité détient un poids lourds à porter, alors que l’autre non, du fait qu’il n’a aucune idée de la vérité en elle-même. Et en termes de relation, il ne vaut mieux pas donner de faux espoirs à quelqu’un. La vérité ça fait mal, mais le mensonge ça détruit.

Du point de vue moral, le mensonge est un mal en soi, un mal absolu. En effet, mentir, c’est tenter de priver une personne de son droit à exercer son libre jugement. En lui donnant de fausses informations, on veut la manipuler, lui faire faire ce qu’elle n’aurait pas voulu faire si elle avait su ce qu’est la réalité. C’est donc lui refuser le respect que l’on doit à tous les êtres humains. La morale peut s’énoncer simplement : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. »

Dans la religion chrétienne, dans la bible le huitième commandement nous conseille, oblige, dit : « Tu ne mentiras pas ! ». On nous enseigne donc depuis longtemps qu'il est nécessaire de dire la vérité. Il est moralement nécessaire dans la religion de dire la vérité. Toute faute commise contre la vérité oblige à réparation si elle a causé du tort à autrui. Et la seule voix de la vérité dans la religion, c’est Dieu et on dit même que Dieu est la vérité. Ce qui laisse sous-entendre que nous ne sommes que mensonge.

Il y a un cas particulier ou l’on doit toujours dire la vérité même s’il elle n’est pas dites entièrement, « le serment ». Quand une personne passe en justice devant la cour, on exige qu’on dise « toute la vérité, rien que la vérité ». Le mot « Justice » n’est pas quelque chose à prendre à la légère, de plus celui qui prête serment sur la bible ne peut pas mentir s’il est chrétien, se serait pêcher. On demandera au témoin de dire ce qu’il sait, mais rien de plus.

En politique, les politiciens nous mentent toujours pour arriver à leurs fins. Lors d’une élection présidentielle, les participants vont vouloir dorer leurs blasons en fessant entendre ceux que la population veut entendre, mais pas ce dont elle là réellement besoins d’entendre, la vérité. Ils mentiront pour acquérir la confiance de la population pour avoir le maximum de chance d’être élus. Et arriver sur le podium de la présidence tout ce qu’ils s’auront dit ne se fera qu’à moitié ou pas. Mais mentir à la population n’est pas bon pour son bien-être, elle se sentira complètement trahi, et engendrera des conflits. C’est pour cela qu’il est préférable de toujours dire la vérité à sa population pour garder un lien de confiance, et pour éviter le pire (conflits, insultes, dégradation).

...

Télécharger au format  txt (23 Kb)   pdf (216.7 Kb)   docx (175.5 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com