LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faut-il renoncer à s’interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?

Note de Recherches : Faut-il renoncer à s’interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  27 Janvier 2012  •  802 Mots (4 Pages)  •  2 817 Vues

Page 1 sur 4

Faut-il renoncer à s’interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?

Ce sujet comporte plusieurs questions. Le sujet nous pousse a chercher à établir des connaissances ou des vérités. Mais notre curiosité restera à jamais insatisfaite car certaine chose reste hors de portée de l’humanité et échappent à la science. Pour autant doit-on renoncer à ces interrogations infructueuses ? La connaissance scientifique est elle la seule connaissance que nous devrions prendre en compte et pourquoi la veut on a tout prix ? Ne peut-on pas trouver des réponses qui échappent à la science ailleurs ?

La science nous apporte des connaissances universelles, elle nous donne de la vérité, en cela elle est supérieur aux autres types de connaissances. La connaissance scientifique libère des superstitions elle rend donc en ce sens les hommes libres. Cependant la croyance n’est pas à dénigrer pour autant. La religion n’est pas a prouver scientifiquement, elle repose sur une confiance et une foi. Pourtant elle prend parfois dans la vie d’un homme autant de place que les vérités qu’il tient pour scientifiquement certaine. La science n’est donc pas toute puissante comparé à la religion. Nous ne pouvons pas nous contenter de la science pour vivre. Exemple de la morale qui n’est pas fondée sur une science. De plus la morale reposerait selon Pascal sur ce qui est loin d’être la science notre cœur. « Nous connaissons la vérité non seulement par la raison mais encore par le cœur. C'est de cette dernière sorte que nous connaissons les premiers principes et c'est en vain que le raisonnement, qui n'y a point de part, essaie de les combattre. » D’une autre part le suet semble réduire le mot science a un domaine de la science pure. Or il faut compter avec les sciences humaines. La philosophie aide à se construire soi-même, à réfléchir, ais n’apporte pas de clés toute prêtes. Pour autant elle a un rôle important dans la formation de soi-même.

L’interrogation même si elle ne nous donne pas de réponses nous donne tout de même des idées. Une interrogation qui ne donne pas de connaissance nette apporte tout de même quelque chose. La pensée qui qu’interroge elle même est une chose précieuse à ne pas jeter aux ronces quand elle n’est pas productive. Beaucoup de dialogues de Platon ne produisent pas de connaissances pourtant ils nous rapprochent de la vérité.« Une grande philosophie n’est pas celle qui installe une vérité définitive, c’est celle qui introduit une inquiétude. » Charles Péguy

On peut chercher aussi des connaissances ailleurs la science n’est pas le seule moyen de les connaitre. Le sujet semble dire que si l’on ne peut établir une connaissance scientifique de quelque chose il est alors vain de penser pouvoir en avoir une connaissance. Or même si elles ne pourront pas aussi surement prétendre a l’universalité scientifique, elles peuvent nous aider à penser, à faire des choix, à trouver des idées.Par exemple avec l’art ca nous semble nous donner accès à une vérité immédiate qui ne passe pas par des concepts mais fait directement écho de nous. C’est ce que dit Kant dans sa critique de la faculté de jugé.« Ce que la poésie affirme, c'est une autre réalité, soustraite à toute loi logique ou physicienne. Elle nous émeut en

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (68.4 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com