LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé Sur La Peine De Mort

Rapports de Stage : Exposé Sur La Peine De Mort. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  30 Novembre 2013  •  1 228 Mots (5 Pages)  •  2 497 Vues

Page 1 sur 5

LA PEINE DE MORT

Introduction :

Qu’est ce que la peine de mort ?

La peine de mort ou peine capitale est une peine prévue par la loi consistant à exécuter une personne ayant été reconnue coupable d'une faute qualifiée de « crime capital ».

La sentence est prononcée par l'institution judiciaire à l'issue d'un procès

La peine de mort est encore un sujet tabou dans le monde. Certains pays sont pour d'autres sont contre, certain politicien sont pour d'autres sont contre, les avis sont partagés.

1 : la naissance de la peine de mort

La peine de mort paraît avoir existé dès l'apparition d'une justice pénale organisée ; les documents historiques les plus anciens en font déjà mention. Ainsi, le Code de Hammourabi, roi de Babylone (XVIIème siècle av. JC), prévoit la peine de mort pour une trentaine de crimes différents.

Lorsque l'État naît, la peine de mort est très fréquemment réglementée. Dans la Bible, on remarque la présence de motifs de mise à mort

Durant l'époque de la chrétienté, la peine de mort demeure pratique courante. Durant plus d'un millénaire, l'Église condamnera à mort des hérétiques, des sorcier(e)s.

Cependant, à partir du XVème siècle, comme dans l'évolution de l'Empire romain, les conditions économiques amènent le remplacement de la peine de mort par la déportation dans de nouveaux territoires ou encore par mutilation.

A la même époque, on voit se développer la construction des prisons qui ont pour effet la diminution des condamnations capitales.

C'est à partir de la réflexion sur le destin des prisonniers, et la montée de la tolérance, que peu à peu se constitue le grand courant abolitionniste moderne contre la peine de mort. Pourtant aucun grand philosophe du XVIIIème siècle n'a fait objection à la peine de mort.

2 : Les différentes exécutions de la peine de mort.

Il y a 7 différents exécutions de la peine de mort

Par les armes : le condamnés est placé face au tireur à une distance qui varie selon les militaires ou parfois selon les dispositions ou la volonté du gradé ou de l’autorité qui commande ou ordonne l’exécution

La chaise électrique : le condamné est assis et attaché sur une chaise spéciale On lui applique des électrodes sur certaines parties du corps, généralement sur le crâne en partie rasé et sur une jambe. Une meilleure conductivité est assurée par la mise en place d'éponges imbibées de solution conductrice (électrolytes) entre les électrodes et la peau ; jusqu'aux années 1920, on se contentait de bien mouiller la zone de contact.

La pendaison : le condamné est suspendu à une corde, mais aussi parfois à une chaine par le cou c’est une exécution parfois lente qui pousse souvent le bourreau à tirer sur les pieds du condamné

Injection : le condamnée est installé et sanglés sur une table matelassés puis on l’injecte un ou plusieurs produit principalement (la barbiturique, le thiopental sodique, phénobarbital, curare, pancuronium, et enfin le chlorure de potassium)

La lapidation : le condamnés est enterrés avec juste la tète qui dépasse puis la foule doit lui jetés des pierres : "Les pierres ne doivent pas être trop grosses pour ne pas que le condamné meure au premier ou au deuxième coup ".

La décapitation : le condamné pose sa tête sur un billot puis on coupe sa tête à l’aide d’une épée ou d’une hache. Mais le plus souvent utiliser est la guillotine La précision et la rapidité du coup dépendent du bourreau, de sa corpulence. En effet, la lame étant fine il arrive parfois que plusieurs coups soient nécessaires.

La guillotine : elle, n'est plus utilisée (il y a 22 ans à peine de ça la France l'avait comme peine capitale !).

3 : Les motifs d’exécutions

Ø Atteinte

...

Télécharger au format  txt (7 Kb)   pdf (91.5 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com