LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Peine De Mort

Compte Rendu : Peine De Mort. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  11 Octobre 2012  •  1 522 Mots (7 Pages)  •  1 460 Vues

Page 1 sur 7

Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche

Dissertations

Voir la version complète Exposé Sur La Peine De Mort

Exposé Sur La Peine De Mort

Imprimer Document!

S'inscrire - Rechercher de 10 000 Dissertations

Catégorie: Art

Soumis par: Caresse 07 mars 2012

Mots: 2781 | Pages: 12

...

le à encore appliquer la peine capitale. Puis en septembre 1981, après deux jours de débats, l'abolition de la peine de mort est votée à l'Assemblée nationale. La dernière exécution capitale en France était celle de Hamida Djandoubi, le 10 septembre 1977, qui a été décapité à la prison des Baumettes à Marseille.

2. La peine de mort de nos jours dans le monde.

Aujourd’hui, dans le monde, près de 56 pays pratiquent toujours la peine capitale. En 2009, 140 pays sur les 192 de l'ONU ont aboli ou ne l'appliquent plus la peine de mort. Sur les 50 pays d'Asie, la quasi-totalité pratiquent la peine de mort. En Asie, La Chine est le premier pays au monde en nombre d'exécutions de condamnés à mort. L'Iran est le deuxième pays en nombre d'exécutions après la Chine. À Singapour ils font recours à la pendaison, exécutions ont lieu traditionnellement le vendredi matin. À Taïwan la peine de mort s'exécute par balle, bien que la loi prévoie la possibilité d'employer l'injection létale, elle n'a encore jamais été appliquée. En Thaïlande, jusqu'en 1935, elle s'exécutait par décapitation, puis de 1935 à 2003 par fusillade. Depuis 2003, la méthode d'exécution officielle du Royaume est devenue l'injection létale. Le Japon exécute régulièrement par pendaison. L'Indonésie exécute par fusillade puis l'Inde est le pays où le taux d'exécution est le plus bas du monde avec un seul pendu depuis 1996. En Europe, la Biélorussie est aujourd'hui le seul pays européen à appliquer librement la peine de mort. 46 membres du Conseil de l'Europe sont donc abolitionnistes en temps de paix. En 1996, la Russie s'était engagée à abolir la peine de mort mais s'est contentée de suspendre son application. Le 19 novembre 2009, la Cour constitutionnelle de Russie, interrogée par la Cour suprême, a interdit l’application de la peine de mort sur tout le territoire national. En Afrique, dans l'Union des Comores, la peine de mort n'est pas abolie mais plus appliquée, la dernière exécution remonte à 1997. À Madagascar, malgré les initiatives de plusieurs parlementaires, le parlement n'a pas examiné la suppression de la peine de mort. Au Botswana, la peine de mort est appliquée régulièrement, il s'agit toujours de condamnation à la pendaison pour meurtre. Au Maroc, elle est pratiquée depuis sa fondation. Les États-Unis ont toujours recours à la peine de mort. Cependant, 15 états sur 50 ne la pratiquent pas et le nombre d'exécutions est en baisse ces dernières années.

3. La politique de la peine de mort, enjeux et motivations

Tout d’abord nous pouvons nous demander si les enjeux et les motivations qui poussent une société à exécuter un de ses membres sont recevables. La politique de la peine de mort consiste à exécuter quelqu’un qui à commis un crime considéré de crime capital. Mais le fait d’exécuter quelqu’un est considéré également comme un crime, c’est donc paradoxal. C’est l’Etat qui est autorisé à pratiquer la « violence légitime », cependant ce pouvoir lui autoriserait jusqu’à d’ôter la vie d’une personne, l’Etat ne ferait donc pas vraiment réparation du crime commis par le condamné. Nous savons que la peine de mort est appliquée pour être sûr que le condamné ne récidive pas mais une condamnation à vie n’est elle pas plus dissuasive ? Car même si la peine de mort à pour motivation de dissuader à commettre des crimes graves selon les tenants de la peine capitale, une étude a démontrer que les crimes n’ont pas pour autant diminués. Nous pouvons donc nous demander si l’Etat ne choisirait pas la facilité en condamnant à mort une personne, puisqu’en supprimant un individu, on clôt également un dossier.

Nous allons donc voir dans une seconde partie, les différentes perceptions de la peine de mort.

II. Les différentes perceptions de la peine de mort.

1. Ceux qui sont pour.

Tout d’abord nous avons vu qu’encore beaucoup de pays appliquent la peine de mort puisqu’en novembre 2011 il y avait dans le monde encore 56 pays qui l’appliquait (Voir la fiches avec les différents pays). Ces pays étant favorable à la peine capitale ils procèdent encore récemment à des exécutions, par exemple avec l’exécution de Troy Davis qui a été jugé coupable du meurtre du policier Mark McPhail, condamné à mort et exécuté le 21 septembre 2011 en Géorgie, en dépit d'une importante mobilisation visant à contester sa culpabilité et du fort écho de cette mobilisation dans les médias. La peine de mort est d’ailleurs aux États-Unis, appliquée au niveau fédéral, en 2011 trente-quatre États fédérés[->0] sur cinquante que compte le pays l’appliquait. Ensuite, nous savons que certains pays sont favorable a la peine de mort mais ne l’on pas appliqué depuis au moins 10 ans. A l’inverse certains pays comme la Chine l’applique énormément.

Après avoir réalisé un sondage en interrogeant 32 adultes en leur demandant si ils étaient favorable oui ou non à la peine de mort, 16 nous on répondu que non mais 9 nous ont répondu que oui et les 7 autres nous on répondu que oui mais, pour la plupart, que cela dépendait des inculpations contre le condamné.

Beaucoup d’entre eux trouvent

...

Télécharger au format  txt (10.2 Kb)   pdf (118.5 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com