LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Douze hommes en colère, analyse

Fiche de lecture : Douze hommes en colère, analyse. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  7 Avril 2019  •  Fiche de lecture  •  834 Mots (4 Pages)  •  535 Vues

Page 1 sur 4

Audrey Vallières                                       Philosophie et rationalité (340-101)

No. Dossier : 1753236                                                    Session : Hiver 2018

Travail d’analyse du film

Douze hommes en colère

Enseignant :

Étienne Poulin

Date de remise :

29 mars 2018

Question 1 :   Identifiez 10 sophismes

  1. Catégorie : Appel aux sentiments

« Cet enfant a eu une enfance misérable : il est né dans un quartier pauvre, sa mère est morte à ses 10 ans, il a été dans un orphelinat, son père a été en prison et il était battu sans cesse, alors nous lui devons bien quelques minutes. »

Justification : Il justifie le fait de devoir discuter de l’affaire en faisant appel à la pitié de chacun.

  1. Catégorie : Appel à l’ignorance

« Il a tué, car personne n’a pu prouver le contraire. »

Justification : Il affirme que le garçon à tué par manque de preuves du contraire. On ne peut point affirmer lorsque nous sommes dans l’ignorance.

  1. Catégorie : Lien causal douteux

« Il a tué, car les témoignages disent qu’il y a eu une bagarre entre le père et le fils peu avant l’assassinat. »

Justification : Il conclut directement que c’est le garçon qui a tué son père puisque qu’il y a eu un événement de violence qui corrélait avec le meurtre.

  1. Catégorie : Pente fatale

« Quand le garçon était petit il a lancé une pierre sur son professeur, il a volé une auto, il a été arrêté pour violence, il a été deux fois en prison pour coup de couteaux, donc maintenant c’est sûr qu’il a tué. »

Justification : Il donne comme raisons une suite d’événements que le jeune homme a eu au cours de sa vie qui mène à une fin indésirable et peu probable pour justifier le fait qu’il a tué. Cela ne veut pas nécessairement dire que c’est ce qui est supposé arriver à la fin.

  1. Catégorie : Pétition de principe

« Il est coupable, car je crois qu’il est innocent. »

Justification : Il donne comme argument la conclusion. Il ne fait que se répéter.

  1. Catégorie : Attaque contre la personne

« Vous vous conduisez comme si vous avez une mission de venger la société, vous êtes un sadique, donc vous voulez que le garçon    meure. »

Justification : Il discrédite son jugement en l’attaquant personnellement et non aux arguments qu’il a dit un peu plus tôt.

  1. Catégorie : Procès d’intention

« Un témoin peut se tromper que si l’on veut qu’il se trompe, et lui veut qu’il se trompe, donc le témoin ne s’est pas réellement trompé. »

Justification : Il présume l’intention du monsieur de vouloir que le témoin se trompe, donc que son argument n’est pas valide et qu’il ne faut pas le croire.

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (84.5 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com