LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse du texte de Hannah Arendt

Commentaire de texte : Analyse du texte de Hannah Arendt. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  22 Mars 2012  •  Commentaire de texte  •  913 Mots (4 Pages)  •  1 611 Vues

Page 1 sur 4

"C'est l'avènement de l'automatisation qui, en quelques décennies, probablement videra les usines et libérera l'humanité de son fardeau le plus ancien et le plus naturel, le fardeau du travail, l'asservissement à la nécessité. (...)

C'est une société de travailleurs que l'on va délivrer des chaînes du travail, et cette société ne sait plus rien des activités plus hautes et plus enrichissantes pour lesquelles il vaudrait la peine de gagner cette liberté. Dans cette société qui est égalitaire, car c'est ainsi que le travail fait vivre ensemble les hommes, il ne reste plus de classe, plus d'aristocratie politique ou spirituelle, qui puisse provoquer une restauration des autres facultés de l'homme. Même les présidents, les rois, les premiers ministres voient dans leurs fonctions des emplois nécessaires à la vie de la société, et parmi les intellectuels il ne reste que quelques solitaires pour considérer ce qu'ils font comme des oeuvres et non comme des moyens de gagner leur vie. Ce que nous avons devant nous, c'est la perspective d'une société de travailleurs sans travail, c'est-à-dire privés de la seule activité qui leur reste. On ne peut rien imaginer de pire."

Hannah ARENDT .

=======================

= Lisons le texte ensemble: (suite)

c'est: introduit l'explicitation de ce qui précède: cela revient à.

société: terme autour duquel le texte s'articule: toute disparition d'une caractéristique essentielle (le travail) d'une société ou bien marque une grave rupture d'équilibre, ou bien bien laisse la place à une autre société puisque l'homme est nécessairement un être social.

=> Comprendre que selon Arendt, , une autre forme de société exigerait la restauration de facultés supérieures que la société du travail n'exerçait plus: l'imagination, l'invention, l'esprit, la morale, la contemplation.

chaînes: reprend l'asservissement de manière imagée.

cette société: dans cette société égalitaire qui serait délivrée du travail.

ne sait: ignore tout de l'action, des activités qui ont pour fin une oeuvre et qui exigent l'exercice des facultés supérieures de l'homme.

Il n'y a plus de diversité parce que la société du travail a uniformisé les hommes comme s'ils étaient des outils, de simples instruments.

pour lesquelles: la liberté n'aurait un sens que si elle permettait le développement des facultés supérieures, cela vaudrait la peine.

=> Comprendre que Arendt se demande: à quoi bon cette liberté s'il est devenu impossible de faire autre chose que de travailler, ce serait, pour ainsi dire, une liberté pour rien.

gagner: de conquérir, d'acquérir.

=> L'auteur va dire pourquoi la société délivrée du travail ne sait rien des activités les plus hautes.

égalitaire: qui vise l'égalité absolue dans le travail, la politique et la vie sociale.

car: pour la raison que.

ainsi: en nivelant les différences, en uniformisant.

le travail: les hommes sont asservis; ils deviennent des moyens et finissent par perdre leur dignité de fin en soi.

vivre

...

Télécharger au format  txt (6.1 Kb)   pdf (78.4 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com