LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport sur la création d'un espace de convivialité

Étude de cas : Rapport sur la création d'un espace de convivialité. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  26 Septembre 2018  •  Étude de cas  •  542 Mots (3 Pages)  •  311 Vues

Page 1 sur 3

LOGO

Coordonnées

RAPPORT SUR LA CRÉATION D’UN ESPACE DE CONVIVIALITÉ

        Le 26/10/17

De l’Assistant de Manager à M. BENOIT, directeur

Lors d’un relevé dans la « Boîte à idées » concernant  le local utilisé en tant que fumoir officieux, les salariés ont demandé la création d’un espace de convivialité. C’est pourquoi, la question se pose sur la décision de l’utilisation du local « vide ». L’analyse de la situation se fait sur un point de vue financier, juridique et humain ainsi que les propositions de solution formeront les parties de ce rapport.

D’après le décret du 1er février 2007, Il est interdit de fumer dans des lieux publics. Cependant, les fumoirs sont autorisés dans les entreprises à condition que le fumoir soit soumis à l’avis du comité de l’hygiène et de sécurité.

Au niveau humain, nous trouvons 2 aspects : les fumeurs et les non-fumeurs.

La fumée rejetée par les fumeurs est un problème de santé publique. En effet, les fumeurs s’exposent à des dangers de santé (infection pulmonaire, cancer, problèmes cardiaques…) voir à la morbidité. Ils occasionnent aussi une gêne à leur entourage en les exposants au tabagisme passif car la fumée dégagée par les cigarettes contient davantage de toxiques et de cancérogènes que celle respirée par les fumeurs. Aujourd’hui, de nombreuse prévention sont mise en place pour arrêter de fumer, une aide d’un montant forfaitaire de 50€ et le Ministre de la Santé a prévu de doublé  le nombre de consultation en tabacologie pour un sevrage.

        Le décret du 1er février 2007, prévoit, en cas de violation de l’interdiction de fumer dans les lieux publics, une amende s’élevant à 68€. Pour là non mise en place d’emplacement aux normes sera sanctionnée d’une amende de 135€. Ces mises aux normes nécessiteront un besoin d’investir soit dans la mise en conformité de la pièce soit dans la mise en place d’un box réservé aux fumeurs.

  1. Création d’un espace non-fumeur

Cet espace à plusieurs avantages. Il n’y a pas de gêne liée à la fumée pour les non-fumeurs, donc la possibilité de mettre du mobilier de confort comme des canapés, machine à café… Mais également des limites. Les fumeurs ne pourront pas y accéder, et donc créer un communautarisme entre fumeurs et non-fumeurs. Cela représentera un cout pour l’achat des mobiliers, de la machine à café etc… Cependant, il risque d’avoir des rénovations liées au local qui servait de fumoir « officieux »

  1. Création d’un fumoir

Les fumeurs y auront accès mais pour cela la pièce  devra être mise aux normes (système de ventilation électrostatique..), une campagne de prévention devra être mise en place. Ceci représente un cout élevé.  

  1. Création d’une salle mixte

Les avantages de cette configuration amène à la possibilité d’accueillir les fumeurs et les non-fumeur.

Pour cela, il faut mettre en place un budget pour l’achat ou le leasing du fumoir. Cependant, il faut prévoir aussi un espace pour les non-fumeur avec du mobilier de confort. Pour cela nous devons prendre en compte la taille de la pièce où sera mis en place cet espace conviviale.

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (51.2 Kb)   docx (11.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com