LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport de stage dans un espace de rencontre parents-enfants

Rapports de Stage : Rapport de stage dans un espace de rencontre parents-enfants. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  15 Mai 2014  •  5 749 Mots (23 Pages)  •  1 786 Vues

Page 1 sur 23

Page d’énoncé

Dans le cadre de ma deuxième année de formation en tant qu’assistante de service social, j’ai été amenée à effectuer un stage dans un espace de rencontre parents-enfants, rattachée à une association de protection de l’enfance. L’espace de rencontre est un lieu tiers autonome qui s’adresse à toute situation où l’exercice d’un droit de visite est conflictuel, ou les relations parents-enfants sont interrompues ou difficiles. Il met en place des rencontres parents-enfants dans le cadre d’un accueil collectif et de transition (entre 6 et 12 mois).

Au cours de ce stage, j’ai pu construire un diagnostic social partagé à l’aide des parents accueillis, de l’équipe, ainsi que de la direction. A partir de ce diagnostic, j’ai donc fait une proposition d’action que la structure a acceptée et mettra en place dès mon départ jusqu’au mois de juillet, soit une période de deux mois. En effet, la structure ne mettait pas en place d’ISIC, mais proposait régulièrement des actions dites « collectives », plus ponctuelles. C’est en lien avec l’une d’entre elle, une journée kermesse parents-enfants au sein de la structure, organisée chaque été, que j’ai pu proposer ce projet d’action. L’idée était donc de revisiter une action collective déjà existante, en lui donnant un sens nouveau (l’implication des parents dans la mise en place de cette journée), en partant des nombreuses ressources déjà existantes au sein de la structure dans sa globalité.

L’intervention sociale d’intérêt collectif que je présente concerne la fragilité de l’identité parentale au sein d’une structure contrainte. Mes premiers constats dès mon arrivée dans la structure étaient ce sentiment d’« enfermement » des parents. Ce constat émanait non seulement de la parole des parents, mais aussi de mes propres observations et de mes réflexions, questionnements. J’ai aussi observé qu’un certain nombre de parents semblaient éprouver des difficultés à entrer en lien avec leur enfants, particulièrement à utiliser les supports ludiques comme lien.

J’ai donc choisi de me centrer sur le parent dit « visiteur »***, d’une part, car c’était le parent avec lequel j‘ai eu le plus l’occasion d’échanger, mais aussi tout simplement car c’était lui-même qui ressentait ce sentiment d’enferment à propos duquel j’avais choisi de travailler.

DEMARCHE EXPLORATOIRE

J’ai souhaité ne pas mettre en place moi-même un projet d’action à mon arrivée et j’ai donc du argumenter ce choix auprès de la structure ainsi que de ma formatrice terrain. J’ai donc mis en avant mes difficultés de posture professionnelle auprès de ce public (face à un public dont la parole me semblait « verrouillée » voire parfois même conflictuelle, je ne me sentais pas l’assurance nécessaire pour mener à bien un tel projet). De plus, il semblait que la période exploratoire se devait d’être une démarche relativement longue, car recueillir la parole des parents ne devait pas, à mon sens, prendre trop de place lors des rencontres parents-enfants, car ceux-ci avaient généralement droit à peu de temps ensembles.

Cette démarche a été entendue mais j’ai cependant dû négocier la thématique à partir de laquelle j’allais établir un diagnostic car la direction souhaitait que je m’intéresse à « la montée de l’absentéisme des parents visiteurs au sein de la structure, et ce, malgré les décisions de justice ». J’ai donc fait valoir l’importance dans le cadre de ma formation de pouvoir m’approprier le projet sur lequel j’allais devoir travailler, ainsi que la place importante que prenait l’expression de l’enfermement chez le parent visiteur vis-à-vis des missions de l’institution.

J’ai donc établi ce diagnostic en étant à l’écoute des échanges entre les parents, des échanges entre intervenants et parents, puis, plus particulièrement en fin de stage par des échanges que j’ai pu avoir personnellement avec certains parents. J’ai aussi questionné l’équipe, d’anciens professionnels de la structure, la direction, et me suis renseignée sur la théorie à l’aide d’ouvrages, ainsi que des rapports d’activités mais surtout de textes issus de la FFER. ***

1. ELEMENTS INSTITUTIONNELS

L’espace de rencontre est un service appartenant au secteur de la médiation familiale. La médiation familiale intervient dans les situations de famille en crise. La mission principale de l’espace de rencontre est le maintien ou restauration des liens familiaux en lieu neutre lorsqu’il n’existe pas d’autre alternative.

L’équipe est formée par des intervenants qui sont principalement des travailleurs sociaux mais dont le statut de travailleur social s’efface derrière celui d’intervenant au sein d’une équipe pluridisciplinaire. L’équipe de l’espace rencontre d’Archipel compte deux assistantes de service social, une éducatrice spécialisée, et une psychologue.

Les missions de l’intervenant et fonctionnement

- Aider les parents à négocier et à se sortir du conflit parental pour parvenir à communiquer dans l’intérêt de leur enfant. Nous pouvons parfois être le relais entre parents visiteurs et parents hébergeant lorsque les parents sont en difficulté pour communiquer.

- Le soutien de l’enfant : lui permettre d’avoir accès à ses deux parents en dehors du conflit et de s’affilier à chacun des deux

- Un devoir d’impartialité vis-à-vis des parents et de confidentialité/neutralité vis-vis de la justice : le parent « hébergeant » n’a pas accès aux contenu des visites, de même que les acteurs judiciaires qui entourent la famille. Aucun rapport sur le contenu des visites n’est envoyé au juge. Seul un état récapitulatif des visites effectuées ou non est transmis en fin de prise, en charge, sauf en cas de danger de l’enfant, ou non-respect du règlement intérieur de la structure

L’intervention se fait en plusieurs phases, afin de permettre une reprise progressive du dialogue. Les dossiers nous parviennent sur décision judicaire. Une fois la décision en notre possession, nous convoquons chacun des parents pour un entretien destiné à mettre en place les droits de visite. Nous accueillions les familles tout au long de la prise en charge.

Des temps d’entretiens d’accueil

Les

...

Télécharger au format  txt (35.9 Kb)   pdf (310.2 Kb)   docx (23.8 Kb)  
Voir 22 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com