LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Marketing tn1: Provigo

Étude de cas : Marketing tn1: Provigo. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  22 Mars 2017  •  Étude de cas  •  1 194 Mots (5 Pages)  •  339 Vues

Page 1 sur 5

INTRODUCTION AU MARKETING

ADM 2007

TRAVAIL NOTE 1 : PROVIGO LE MARCHE

REMIS A : LEILA EL KAMEL

DE : AMINATA KEITA

UNIVERSITE TELUQ

21 MARS 2017

PROVIGO LE MARCHE

RESULTATS SOMMAIRES ET RECHERCHES

L’industrie d’alimentation québécoise ne cesse d’évoluer dans un marché très compétitif. En effet, en 2015, les ventes de produits alimentaires réalisées dans l’ensemble du commerce de détail ont progressé de 3,6 % pour atteindre 25,9 milliards de dollars Canadien (MAPAQ, 2015). Cette croissance s’est surtout manifestée dans les magasins non traditionnellement alimentaires avec une hausse de 15 %, alors que les ventes provenant des magasins d’alimentation ont augmenté que de 1 % (MAPAQ, 2015). La faible évolution des ventes des magasins d’alimentation s’explique par une migration des achats alimentaires vers ces magasins non traditionnels. Ainsi, pour attirer de nouveaux clients et espérer gagner des parts de marché, les magasins de grande surface telle que Walmart et Costco font de plus en plus de place sur leurs tablettes aux produits alimentaires offerts à bas prix.

En effet, les Québécois dépensent maintenant le quart de leur facture d'épicerie dans des commerces dits non spécialisés dans l'alimentation (Couture, 2014) ; un phénomène en constante croissance depuis quelques années. Des données fournies par Statistique Canada démontrent que la part du marché des aliments au détail dans les épiceries et les supermarchés a glissé, passant de 87 % en 2004 à 80 % en 2012 alors que celle des magasins de marchandises diverses a augmenté, de 9,6 % à 16,4 % durant la même période (Frigon Gaetan, 2014). En d’autres termes, pour l’analyse de l’étude de cas,  il faut prendre en considération que les ventes alimentaires réalisées par ces entreprises dont l'alimentation n'est pas la vocation première sont en augmentation constante. En 2014, elles représentaient plus de 20% des ventes totales. C'est donc dire que les trois grands de l'alimentation au Québec, notamment Provigo, Metro et IGA se battent maintenant pour se partager environ 80% des ventes alimentaires.

Provigo Inc. est l’un des plus grand détaillant d'épiceries au Québec avec plus de 250 supermarchés et magasins de rabais fonctionnant sous les noms Loblaws, Provigo, Maxi et Maxi & Cie. Avec les produits d'épicerie traditionnels, les magasins de l'entreprise proposent des milliers d’articles sous le nom « Choix du Président » ainsi que les marques de distributeurs «sans nom». Provigo a été acheté par Loblaw Companies Ltd., le plus grand distributeur d'épicerie au Canada, en 1998.

ANALYSE FFOM

Analyse de l’environnement interne et externe à travers FFOM

Forces

  • Provigo est l’un des trois plus grands détaillants d'épiceries au Québec.

  • La compagnie possède plus de 250 magasins dans la province de Québec.
  • Les magasins Provigo offrent un programme de fidélité, la carte PC Plus, qui inclut plus de 300,000 membres.
  • Provigo opère sous Loblaw Companies Ltd., qui est le plus grand distributeur d'épicerie au Canada.

Faiblesses

  • Taux de roulement des employés très élevés (Froment Dominique, 2012).

  • Absence totale de stratégie québécoise dans sa gestion (Frigon Gaetan, 2014).

Opportunités

  • Les consommateurs exigent des options alimentaires plus saines et préfèrent acheter des articles qui sont responsables d'origine.

  • Le vieillissement de la population, l’accroissement du taux d’obésité, l’augmentation du niveau de scolarité et la diffusion médiatique du lien entre la santé et la nutrition, ont conscientisé les gens à une bonne alimentation.
  • Le Québec est une province qui favorise énormément l’immigration, ainsi une opportunité pour le secteur agroalimentaire d’offrir des produits exotiques.
  • La demande pour les produits « ethniques » croît en raison de la présence accrue de communautés culturelles dans certaines régions du Québec, mais aussi du goût pour la nouveauté et l’exotisme.
  • L’omniprésence des technologies est une tendance très répandue dans le secteur, car elle est au cœur de la gestion des opérations des commerces de gros et de détail.

Menaces

  • Les magasins alimentaires non-traditionnels, tels que Costco et Wal-Mart, augmentent rapidement leur part du marché en offrant les mêmes produits à bas prix.

  • Présence de nombreux petits magasins locaux (Chinois, Jamaïcains, Africains, etc.) offrant des produits d’ailleurs, ciblant ainsi une forte communauté d’immigrants au Québec.

Comment s’assurer que les consommateurs québécois optent pour Provigo plutôt que pour les autres chaînes d’alimentation?

Il est essentiel pour Provigo de se différencier des magasins non-traditionnels, tels que Wal-Mart et Costco. En effet, tel il est expliqué plus haut, la concurrence sur les prix soulève la barre pour l'exigence d'expérience des magasins Provigo. Par conséquent, la mise en œuvre et une surveillance accrue de services de haute qualité devraient être en place. De plus, Provigo devrait accroître son exposition locale et surveiller en permanence les ventes et les promotions des petits concurrents afin de mettre à jour sa stratégie actuelle. Il est nécessaire pour la compagnie d'informer le public que ses magasins sont l'ultime "endroit" pour l'épicerie, afin que les clients soient prêts à aller plus loin et à acheter plus de produits à la fois. En outre, le choix d'emplacements pratiques pour la construction de nouveaux magasins peut lutter contre la concurrence des petits magasins locaux et, ainsi, cibler les clients d’origine ethnique qui exige des aliments de leurs cultures.

...

Télécharger au format  txt (8.9 Kb)   pdf (91.4 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com