LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Marketing Relationnel Marionnaud

Note de Recherches : Marketing Relationnel Marionnaud. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  18 Janvier 2012  •  486 Mots (2 Pages)  •  1 199 Vues

Page 1 sur 2

BRIEF NOCIBE

Parfum, Maquillage, Soin & Conseils de beauté

• PRESENTATION DE SON MARCHE (en volume, en valeur)

LE MARCHE :

L’industrie des parfums et de la cosmétique, code 245C de la nomenclature d’activités, fait partie du grand ensemble « biens de consommation » qui recouvre des secteurs aussi variés que l’habillement, cuirs et fourrures, imprimerie, presse, pharmacie, produits d’entretien, et les industries d’équipement du foyer (meubles, appareils domestiques…).

Les données mondiales des échanges commerciaux (cf tableau ci-contre) confortent la place de choix de l’industrie française des parfums et cosmétiques. Elle a retrouvé en 2002 la position de second exportateur mondial qu’elle avait toujours maintenue depuis 1995 hormis deux années (2000 & 2001) où les Etats-Unis l’ont devancée.

Chaque année, le secteur de la beauté français réalise un chiffre d'affaires global d'environ 16 milliards d'euros. Avec les 19,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé par L'Oréal, en 2010, la France est leader mondial du secteur des cosmétiques parfumeries, sur un marché mondial fort concurrentiel. Le marché national est également en pleine croissance.

L'industrie des cosmétiques comprend « tout produit destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain, en vue de les nettoyer, de les parfumer, d'en modifier l'aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles » (Code de la Santé publique, article L.5131-1).

La beauté est le 4e secteur de l'économie française de par son solde commercial (balance entre exportations et importations). En 2009, le marché pesait 6,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires (contre 6,9 milliards en 2007). Avec la crise, les exportations ont chuté de 11 % et les importations de 7 %. Au total, la balance commerciale du secteur a perdu 941 millions d'euros, passant ainsi de 7,85 milliards d'euros en 2008 à 6, 91 en 20091. Mais avec la reprise de l'activité en 2010, le marché français connait un nouveau souffle : à lui seul, le pays détient 18 % de part de marché mondial. Il occupe la première place des exportateurs (17,9 % ), devant l'Allemagne (11,7 % ) et les Etats-Unis (11 % ). Les importations représentent une plus petite part, puisque la France est 5ème sur le rang mondial (4,3 % ).

Les producteurs de produits de parfumerie et de cosmétiques pratiquent le principe marketing de la « distribution sélective » pour la vente de leurs produits. Ils sélectionnent les distributeurs (parfumeries, instituts…) qui, seuls, seront ainsi habilités à vendre les produits de leurs marques. Souvent accompagné de formations spécifiques sur la présentation des articles et les conseils à apporter aux clientes, ce type de contrat client-fournisseur permet aux entreprises de contrôler le renom et la qualité de leur image, mais aussi de mieux contrôler le marché et les prix.

Avec 13 % des parts de marché mondial, cette industrie se singularise par son innovation permanente, son image de luxe, la sélection de ses canaux de diffusion, et surtout

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (60.2 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com