LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le dialogue social suffit-il à la cohésion ? Même en l’absence de conflits ?

Cours : Le dialogue social suffit-il à la cohésion ? Même en l’absence de conflits ?. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  4 Novembre 2015  •  Cours  •  545 Mots (3 Pages)  •  2 877 Vues

Page 1 sur 3

Le dialogue social suffit-il à la cohésion ? Même en l’absence de conflits ?

Le dialogue social est une notion regroupant l’ensemble des communications écrites, numériques ou oral entre les différents partenaires sociaux d’une organisation tels que les syndicats représentatifs de salariés ou de patrons. Cela peut aussi être les salariés, les représentants des salariés. Lors du dialogue social sont discutés les différents entre les partenaires sociaux, visant à améliorer le cadre juridique du travail et le climat social de l’organisation.

La cohésion est la réunion de deux facteurs importants qui sont la motivation qui est un facteur qualitatif (ensemble des forces, moyens financiers ou non-financiers qui poussent un individu ou groupe d’individus à la réalisation d’objectifs, de projets) et la performance qui quand à elle est un facteur quantitatif (productivité d’un salarié, sa production sur le temps qu’il lui aura fallu pour réaliser cette production).

Dans le cas de conflits (ensemble des tensions professionnelles mettant en péril le climat social d’une organisation, il peut être ouvert ou larvé ; il peut porter sur le pouvoir, les intérêts, la personnalité et être de culture)e dialogue ne peut suffire lui-même à la cohésion, en effet, s’il permet aux parties prenantes de l’organisation de discuter entre elles, il ne permet pas aux acteurs de l’organisation d’être totalement performants et motivés. Dans le cas où le dialogue social ne permet l’amélioration des conditions de travail des salariés ou même n’aboutit à aucune solution favorable des salariés, ils peuvent être démotivés, de par le fait que la discussion avec la direction de l’organisation n’aura permis de répondre à leurs attentes en tant que salariés d’une entreprise pour laquelle ils estiment ne pas être suffisamment bien traités ou récompensés. En effet, s’il le dialogue social ne permet pas la motivation des salariés mais qu’une absence de motivation se fait ressentir suite au dialogue social peut concluant, les salariés peuvent, dans le cas où ils estiment ne pas être évalués et récompensés à leur juste valeur, ralentir leur production (ce qui n’est pas tout à fait légal) ou alors s’arrêter de produire, voire même, enclencher un mouvement de grèves, alors le dialogue social aura mené au conflit, de par son inefficacité.

Cependant, le dialogue social est un élément de la cohésion, mais il faut faire attention au fait qu’il ne suffira pas à la cohésion dans le cas de conflits car on ne peut prévoir les décisions ou assurer son efficacité à 100%, il faut de la part de la direction mener des actions en faveur des salariés au quotidien ou alors hebdomadairement pour veiller au bien-être des salariés de l’entreprise. La cohésion doit être entretenue pour être durable, or, le dialogue social fige dans le temps des actions, et avec les fluctuations importantes, il ne peut répondre à toutes les demandes des salariés en temps réel car il nécessite de mobiliser d’importants moyens humains et une organisation importante.

En l’absence de conflits, je pense que le dialogue social est suffisant pour assurer la cohésion de l’organisation étant donné qu’il servira d’élément de motivation permettant aux salariés d’être au plus proche de la direction et de faire valoir des droits.

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (44 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com