LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ethique entreprise-client

Cours : Ethique entreprise-client. Recherche parmi 245 000+ dissertations

Par   •  9 Octobre 2017  •  Cours  •  3 930 Mots (16 Pages)  •  276 Vues

Page 1 sur 16

ETHIQUE ENTREPRISE CLIENT

6. Les relations concernées par l’éthique et la portée des risques

L’éthique concerne toutes les activités d’une entreprise et les relations avec toutes les PP volontaires ou involontaires : clients, fournisseurs, collaborateurs, propriétaires, concurrents, environnement et société.

Relation entreprise – clients

  • Produit potentiellement dangereux (engrais, lesssives, piles, produits à la base de CFC, alcool, tabac, voiture, médicaments, produits alimentaires) COCA COLA ? Mc Do, Food Inc, déodorants, jus Leclerc, liste noire, système d’alerte, foodwatch
  • Obsolescence programmée des produits (film prêt à jeter)
  • Pratiques douteuses de communication de promotion et de vente (ex : prix d’appel, obligation d’achat d’un ensemble, publicité orientée vers les enfants, publicité mensongère (BNP), publicité comparative Leclerc ; pc-faux ami, Gmail, Pepsi vs Coca-cola)
  • Stimulation des besoin manipulation, discrimination, vendre le plus cher possible ainsi que refuser de vendre à certains clients (arnaques, boycottage de l’entreprise de commercialisation).

La publicité comparative d’un point de

O** vue éthique peut entrainer une guerre entre les marques. Leclerc est le champion de la publicité comparative.

Relation entreprise propriétaires

  • Privilégier les intérêts des actionnaires (optique profit, rapports aux actionnaires trafiqués, rétention d’information, délit d’initié)

Relation entreprise fournisseur

  • Discrimination et boycottage
  • Exploitation (termes d’échange injustes : prix d’achat des matières) (lait, vin)
  • Non-respect des engagements (la Pyrénéenne)

Relation entreprise collaborateurs

  • Intégrité physique et psychique (travaux dangereux, stress, écoute des téléphones)
  • Discrimination (physique, femmes, jeunes/pers âgées, étrangers, syndicalistes) (d. à l’embauche)
  • Injustice (évaluations, promotions, rémunération)
  • Dignité (conditions de travail, degré de liberté, respect de la personne, précarité) (alerte professionnelle)
  • Responsabilités insuffisamment définies, manque de contrôle, pot de vin, délit d’initié, malversation (question éthique)

Relation entreprise – concurrents

  • Concurrence déloyale (dénigrement, imitation, désorganisation, parasitisme)
  • Guerre des prix, vente à perte, prix d’appel
  • Publicité comparative
  • Ententes (action concertée entre plusieurs entreprises, prohibé lorsqu’elle vise à fausser le jeu de la concurrence) (cosmétiques/produits ménagers, téléphonie 1, produits laitiers, téléphonie 2) Entente verticale ou entente horizontale

Relation entreprise - société et environnement

  • Matérialisme (CONS’ommateurs)
  • Individualisme et compétitivité (impact sur a cohésion sociale)
  • Exclusion, discrimination (femme objet, femme et pub)
  • Promotion de la violence et du sexe (pub subliminale)
  • Corruption (éthique et conformité)
  • Pollution esthétique
  • Impact sur l’urbanisme
  • Gaspillage et épuisement des ressources naturelles
  • Pollution des eaux, de l’air et de la terre (Home, animaux)

Les risques éthiques de l’entreprise, tous les domaines sont concernés

Domaine financier : info financière inexacte, malverdation, prise de risque exagérée, inaction des organes de contrôle, faisse facturation, escroquerie, fraude fiscale…

Domaine de la concurrence : entente sur les prix partage de la clientèle, abus de position dominante, corruption, publicité mensongère, marques déposées, secret de fabrication, infraction aux copyrights, espionnage économique)

Domaine de la gestion du personnel (discrimination, délit d’initié, vol, abus de confiance, abus de pouvoir, conflit d’intérêt, détournement, méconnaissance de la réglementation, incomptence)

Domaine de la communication

Le domaine managérial

Domaine environnemental

Domaine sociétal

II - Les démarches éthiques globales

  1. Le développement durable (DD)

Objectif. Développement durable : concept macroéconomique. Généralement : intervention du politique.

Le concept de DD interpelle l’entreprise dans ses finalités, dans la conception de son organisation.

Le DD : intégrer la prudence écologique et l’équité sociale dans les modèles de développement économique.

Naissance et évolution du concept : 

1971 : « Halte à la croissance » publié par le Club de Rome.

1972 : Conférence des Nations Unies sur l’Environnement Humain (Stockholm) - notion d’écodéveloppement

-Programme des NU pour l’Environnement (PNUE)

-Programme des NU pour le Développement (PNUD)

1980 : Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) ; Sustainable Development. Au cours des années 80, le monde découvre les pluies acides, le trou dans la couche d’ozone, l’effet de serre, la déforestation, la catastrophe de Tchemobyl, etc.

1987 : le rapport de Brundtland (CMED), Développement Durable

1992 : Sommet de la Terre de Rio de Janeiro

2002 : Sommet Mondial du DD à Johannesburg

2012 : Conférence sur le DD « Rio +20 » - renouvellement de l’engagement politique en faveur du DD, identifier les lacunes à combler. Les thèmes abordés sont l’économie verte dans le cadre du DD et de l’élimination de la pauvreté + la réforme du cadre institutionnel destiné au développement durable et à l’environnement au sein de l’ONU.

2015 : le Programme de DD à l’horizon 2030 (17 objectifs)

...

Télécharger au format  txt (25.1 Kb)   pdf (175.8 Kb)   docx (23.1 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com