LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ADM1002 tn1 - Assurances Sécuriplus

Dissertation : ADM1002 tn1 - Assurances Sécuriplus. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  30 Octobre 2019  •  Dissertation  •  2 165 Mots (9 Pages)  •  94 Vues

Page 1 sur 9

QUESTION 1 (5 points) : En quoi l’entreprise Assurances Sécuriplus correspond aux principes de la division du travail et de l’organisation scientifique du travail?

Vers les années 1780, celui qu’on surnomme le père du capitalisme libéral, A. Smith, initie le premier principe de management appelé la division et la spécialisation du travail. Ce principe a pour but d’accroître le rythme de production, de rendre les ouvriers plus habiles et permettre l’innovation et l’amélioration de leur poste de travail .

Par la suite, au début des années 1900, Taylor, le fondateur de l’organisation scientifique du travail (OST), a établi plusieurs autres grands principes. Un de ceux ci est la division du travail à la verticale, qui consiste à faire la séparation entre ceux qui conçoivent et ceux qui exécutent les tâches.

Cette méthode de division du travail entre les gestionnaires et les employés est claire. La planification et les processus sont établis par les dirigeants d’entreprises, ils embauchent les travailleurs et établissent les systèmes de rémunération. Les employés, quant à eux, sont en poste pour bien faire le travail de manière à atteindre des revenus élevés pour la compagnie.

Il existe également une deuxième division du travail qui s’exécute à l’horizontale. Ce principe signifie que chaque employé est affecté à des tâches spécialisées, toujours encadrées par des procédures bien établies au départ par la direction .

Dans le cas de la compagnie Assurances Sécuriplus, la société comprend les divisions vie, industrielle et médicale. Celles-ci sont gérées comme des entités indépendantes. Elles ont chacune leur direction, leur équipe de vente, leur service administratif et leur personnel de bureau.

L’organigramme de la division médicale, tel que présenté à la figure 1 de la page 2, démontre bien le principe de la division du travail à la verticale puisqu’au sommet, se trouve le directeur de la division, suivi des différents directeurs de services, des employés administratifs et les commis tout au bas.

Le principe de la division à l’horizontale quant à lui, est présenté dans le détail du cheminement des réclamations sur les médicaments à la figure 2, de la page 3. Tel qu’illustré, on remarque que la société utilise un découpage au niveau des tâches détaillé selon le service. Chacun suit les tâches de manière séquentielles selon l’ordre et les procédures établies au départ par la direction. Taylor propose aussi de s’assurer que le personnel est bien formé. La direction doit veiller à ce tous les employés se tiennent à jour en maintenant un suivi et un contrôle régulier sur leur travail. Mieux ce dernier est formé, plus il est apte à bien faire son travail et ainsi être rénuméré de façon juste et proportionnelle à son rendement .

Dans le cas, en référence à ce dernier principe, M. Blanchette, le directeur du service des réclamations des médicaments, précise :

Nous avons investi des milliers de dollars en formation interne et j’ai envoyé tous les commis aux réclamations suivre des cours de saisie et de traitement de données à l’extérieur. […]

Ils ont tous eu 10 heures de formation intensive lorsque le nouveau système informatique dernier cri a été installé l’année dernière. Le cours était donné par les représentants du fabricant et ils ont passé en revue tous les apects importants du système .

QUESTION 2 (5 points) :

En quoi l’entreprise Assurances Sécuriplus correspond ou ne correspond pas aux principes administratifs tels que définis par Henri Fayol?

Henri Fayol, instigateur de l’administration classique propose plusieurs principes qui permettent d’élaborer des structures et assurer une efficacité maximale dans le travail . Nous en retrouvons plusieurs chez Sécuriplus.

Tout d’abord, on constate rapidement que la division du travail est bien en place, tel que défini à la question 1 de ce travail. Chacun a sa propre fonction dans le service administratif de la division médicale (conseiller aux affaires juridiques, préposés au courrier, analyste, etc.). Fayol indique qu’il importe que les travailleurs soient spécialisés pour devenir sans cesse plus expérimentés et plus productifs .

Dans la compagnie d’assurances, présenté à l’organigramme de la page 2, il y a un directeur par division et un chef par secteur d’activité, ce qui caractérise bien le principe de l’unité de commandement qui précise que chaque personne ne doit dépendre que d’un seul chef. De plus, est présenté également celui de la hierarchie où chaque employé a sa position stratégique et les ordres et informations descendent selon la division des tâches à la verticale.

Le principe de l’unité de direction est aussi démontré, ce dernier indique que tous les employés travaillent pour un seul patron mais aussi pour le même but . Le directeur du service des réclamations, a plusieurs commis de bureaux qui travaillent tous pour un seul et même objectif, soit le cheminement et le traitement des réclamations sur les médicaments.

Fayol mentionne pour décrire le principe de la discipline :

Lorsqu’un défaut de discipline se manifeste ou lorsque l’entente entre chefs et subordonnés laisse à désirer, il ne faut point se borner à rejeter négligemment la responsabilité sur le mauvais état de la troupe; la plupart du temps, le mal résulte de l’incapacité des chefs .

Chez Sécuriplus, M. Blanchette ne prend pas les bons moyens pour aider ses employés adéquatement. Au lieu d’essayer des les guider afin de trouver des solutions à leurs problèmes lorsqu’ils ont de la difficulté pour accomplir leurs tâches, il préfère leur dire qu’ils ne font pas du bon travail et de faire en sorte de comprendre rapidement, sinon ils devront se trouver un autre emploi.

Le principe de l’union du personnel, qui consiste à privilégier les communications verbales plutôt qu’écrites, n’est malheureusement pas respectée de façon continue chez Sécuriplus. Le directeur, mentionne : « J’ai perdu le compte du nombre de mémos que j’ai envoyé aux commis aux réclammations pour leur souligner qu’ils ne font pas du bon travail » . D’autres fois, il préfère rencontrer les employés dans son bureau pour leur parler.

Le principe de la stabilité du personnel est décrit par

...

Télécharger au format  txt (13.5 Kb)   pdf (129.9 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com