LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

GRH Chapitre 1

Cours : GRH Chapitre 1. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  20 Décembre 2018  •  Cours  •  1 789 Mots (8 Pages)  •  209 Vues

Page 1 sur 8

Le management humain :

Partie 1 : Le rôle d’un manager

Qu’est-ce qu’un manager ?

Un manager est :

  • Une personne qui coordonne et supervise le travail d’autre personnes dans le but d’atteindre les objectifs fixés par l’entreprise
  1. Les managers ou superviseurs : Gèrent le travail de salarié n’ayant pas des responsabilités de management
  2. Les directeurs : Gèrent le travail des managers
  3. La direction générale : Prend des décisions impliquant l’ensemble de l’entreprise et décide de la stratégie et des objectifs à atteindre au niveau global  

Direction générale → Directeurs →  Managers ou superviseurs

  • Réponse d’Henry Fayol à travers 5 verbes d’action :

-Prévoir

-Organiser

-Commander

-Coordonner

-Contrôler

Mais aussi :

  • Décider (sélectionner des options d’action, dans une liste non exhaustive et dans un champ de contraintes)
  • Réguler (harmoniser des contraires, équilibrer des intérêt)
  • (S)’Adapter (Réparer des erreurs, modifier les plan)
  • Réagir (Saisir les opportunités)
  • Négocier (ajuster, arranger, nouer des compromis)

Rôles d’un manager par rapport à son équipe :

-Fixer les objectifs de son équipe                                    -Fixer les sous-objectifs

-Répartir les taches                                                            -Etablir les méthodes de travail

-Motiver son équipe                                                          -Coordonner les activités

-Contrôler les résultats                                                     -Prendre les décisions

Partie 2 : D’un groupe à une équipe

Les groupes en entreprise

  • Groupes ou équipe ?

-Groupe : ensemble constitué d’au moins 2 personnes qui collaborent de façon régulière à l’atteinte d’objectifs communs.

-Equipe : groupe dont les membres sont psychologiquement engagés et travaillent activement à l’atteinte des objectifs dont ils se sentent collectivement responsables.

  • Groupe formel / groupe informel

-Formel → crée par une autorité

-Informel → crée par affinités : groupe d’amis, groupe d’intérêt(politique)

  • Un groupe est efficace quand :

-Rendement élevé (entreprise)

-Satisfaction professionnelle (salarié)

-Le groupe est viable (long terme)

  • Apports spécifiques des équipes

- Synergie : phénomène de coordination des énergies qui fait que le tout dépasse la somme des parties

Fondements de l’efficacité d’un groupe

  • La nature des taches (routinières ou non, complexes ou non, claires ou confuses…)
  • Les objectifs, récompenses et ressources (objectifs SMART, récompense à la clé et ressources adéquates pour réussir)
  • La technologie mise à disposition
  • La diversité des membres
  • La taille du groupe (nombre impair, pas trop élevé et pas trop peu)

SMART :

Spécifique

Mesurable

Atteignable (faisable)

Réalisable (Une personne précise)

Temps

  1. La formation « forming »
  2. Les turbulences « storming »
  3. La normalisation « norming »
  4. La performance « performing »
  5. La suspension « adjourning »

Fondements de l’efficacité d’un groupe

  • La dynamique intragroupe

-L’approche sociométrique : analyse des relations à l’intérieure d’un groupe

(Voir POWER POINT)

Fondements de l’efficacité d’un groupe

  • La cohésion de l’équipe

-Longtemps envisagée comme prépondérante

-Ne peut à elle seule garantir une grande performance

-Doit être associée au respect des normes (présence forte ou non du manager)

Les rôles dans le groupe

  • Tout membre du groupe joue 2 rôles :

-Son rôle « technique » rattaché à ses connaissances

-Son rôle comportementale

    . Positif

    . Négatif

  • Le leader né : de nature extravertie, il exerce son autorité d’une manière relaxe et non agressive
  • L’activateur : veut obtenir du résultat. Souvent impulsif, impatient, dominateur et souvent intolérant vis-à-vis de ceux qui préfèrent réfléchir et planifier d’abord. Il pousse à l’action mais peuvent froisser les autres membres du groupe.
  • Le créatif : a beaucoup d’idées, sait envisager les choses autrement mais ne supporte pas que d’autres soient entendus. Il attend une forte connaissance et acceptation de ses proposition ou serait alors capable de se mettre en retrait et de bouder
  • L’organisateur : sait concrétiser une idée et travaille parfaitement avec le créatif. Organise à la perfection mais n’est pas souple et se montre vite négatif quand on parle de changement.
  • Le vérificateur : obsédé par les délais et le temps, il garde toujours un œil sur l’horloge. Vérifie tous les détails ce qui peut en agacer plus d’un.
  • Le juge : analyse objectivement toute situation et émet un avis impartial, mais sans prendre de gants, ce qui peut amener des conflits.
  • Le supporter : est compliqué à 100% dans l’équipe et veut assurer sa cohésion. Prêt à soutenir ceux qui en ont besoin, à éviter les conflits, ils prolonger les idées des autres mais surtout évitent toute confrontation.
  • L’outsider : ne s’implique pas, laisse les autres faire le travail, par paresse (à combattre) ou par timidité (il faut le stimuler)
  • Le négatif : quoi que vous proposiez, « cela ne marchera jamais ». Se complait dans la morosité mais peut déprimer toute l’équipe

Le processus décisionnel dans le groupe :

  • Avantage :

-La quantité d’information à disposition

-La diversité des options

-La compréhension et le consentement

-L’engagement

  • Inconvénients

-La pression de pairs

-La prédominance d’une minorité

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (172 Kb)   docx (20.5 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com