LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

1 millions d'utilisateurs inwi

Fiche : 1 millions d'utilisateurs inwi. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  6 Janvier 2016  •  Fiche  •  756 Mots (4 Pages)  •  606 Vues

Page 1 sur 4

Cop 21: Les réacteurs à sels fondus par utilisation dun cycle au thorium

Une présentatrice: Saloua

Trois scientifiques: Chems Diego

Introduction:

Bonjour, mesdames et messieurs

Bienvenu dans votre nouvelle émission : 6min de sciences

On a choisi de parler du sujet qui traite d’énergie nucléaire, car elle ne produit pas des gazs à effets de serre. mais le réactif actuellement utilisé : l’Uranium risque d’être épuisé d’ici 2050. par conséquent, l’alternative est les réacteurs à sels fondu utilisant un cycle au thorium. Pour ce faire, nous sommes ravis d’accueillir deux scientifiques et un politicien. Pour commencer : qu’est ce que le Thorium?

Diego

Le thorium est un métal qui possède des propriétés énergétiques extrêmement intéressantes: 8g de thorium pourraient suffire à assurer les besoins énergétique dun individu pendant toute sa vie . Avec les ressources en thorium que nous connaissons, nous sommes capable de dire que nous pouvons subvenir au besoin énergétique de toute la population mondiale pendant 10000 ans!

C’est donc un très bon candidat pour l’avenir d’un nucléaire plus vert.

Bien, mais comment fonctionnent ces réacteurs?

Diego

Revenons sur le réacteur à luranium: le combustible solide(uranium) est stocké dans le coeur du réacteur. Ensuite, il y a un circuit primaire constitué deau qui permet de transférer la chaleur: cest le fluide caloporteur.

Dans le cas des réacteurs au thorium, les sels fondus sont le combustible mais aussi le fluide caloporteur! En réalité le thorium est dissous dans les sels fondus.

Lautre particularité du réacteur à sels fondus est quil fonctionne de manière cyclique: une fois la réaction amorcée, le thorium est dissous dans les sels et la réaction sarrête quand il ny en a plus.

Enfin, le thorium n’a pas besoin d’être enrichis contrairement à l’uranium.

// à lorigine, on a le thorium 232, ce dernier capte un neutrons et deviens         thorium 233: cest lui le combustible nucléaire puis il se désintègre (emission beta-) en Protactinium 233 puis ce dernier émet un électron et devient U 233

Sous limpact dun neutron lU 233 fissionne en thorium 232 et émet 2 neutrons.

OK, mais quand on parle de nucléaire, on pense direct à Fukushima et Tchernobyl, qu’en est-il de leurs sécurité?

marouane

Premièrement il ne produit pas des réactions en chaine contrairement à l’uranium.

De plus, ils fonctionnent à pression atmosphérique, ce qui évite les explosions en cas de fusion du cœur.

Ensuite, les sels fondus ne réagissent ni avec l’air ni avec l’eau.

 L'élévation de température entraine moins de réaction donc une centrale ne peut pas s’emballer,

et en cas de défaut de refroidissement elle peut s'arrêter d’elle même.

Finalement on ne peut pas produire des armes nucléaires avec du thorium.

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (84.4 Kb)   docx (1.2 Mb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com