LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude du chapitre 30 du conte philosophique Candide de Voltaire: En quoi ce passage se présente-t-il comme un bilan des différents aventures de Candide ?

Dissertation : Étude du chapitre 30 du conte philosophique Candide de Voltaire: En quoi ce passage se présente-t-il comme un bilan des différents aventures de Candide ?. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  3 Avril 2013  •  1 110 Mots (5 Pages)  •  2 644 Vues

Page 1 sur 5

Candide, Chapitre 30

Voltaire

Extrait : de "Candide en retournant dans sa métairie" à "mais il faut cultiver notre jardin".

Problématique : En quoi ce passage se présente-t-il comme un bilan des différents aventures de Candide ?

Introduction

I) Le rôle de l'excipit

1. Les marques de conclusion

2. L'évolution des personnages

3. L'ironie toujours présente : un bilan sur le meilleur des mondes

II) Cultiver son jardin

1. Les bienfaits du travail

2. L'image du jardin

3. Lutter contre le faux-raisonnement et la réflexion stérile

Conclusion

Introduction

Le travail peut-il participer à notre bonheur ? Voltaire, grand philosophe des Lumières, aborde cette question dans le dernier chapitre de son conte philosophique Candide, publié en 1759. Dans celui-ci, il promène un personnage naïf à la surface du globe, personnage qui tente de vérifier à travers ce voyage les préceptes de son maître Pangloss, selon lequel "Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes".

L'ouvrage s'achève sur un chapitre intitulé "Conclusion", qui semble dresser un bilan des différents personnages et permet également à Voltaire de glisser une morale.

On peut donc se demander en quoi ce passage se présente comme un bilan des différentes aventures de Candide.

Dans un premier temps nous analyserons la forme de l'excipit, dans un second temps,

I) Le rôle de l'excipit

1. Les marques de conclusion

- titre du chapitre : idée de clôture

- éléments spécifiques du conte ("il était une fois" devient "il y avait en Westphalie") : fin heureuse (légèrement transgressée) : le personnage principal se marie (mais ce n'est pas particulièrement lié au bonheur)

- clôture spatiale : on passe du château à la métairie ("en retournant" : réduction et centralisation de l'espace) : les personnages finissent en Turquie (opposition Orient / Occident)

- rapport au jardin d'Eden : retour aux sources

- marques de conclusion : Pangloss prend la parole et rappelle à Candide les différentes étapes par lesquelles ils sont passés (l. 131-138)

- verbe "s'enchaîner" : idée de lien "logique" entre les étapes

- "car" : connecteur : lien entre leur voyage et le présent dans la métairie

- répétition 5 fois du "si vous n'aviez pas" (anaphore) : insistance de Pangloss sur sa théorie du lien de cause à effet : se termine sur un conditionnel

Transition : On a bien les éléments de clôture que l'on trouve habituellement dans un conte. Ce qui marque aussi la fin d'un conte, ce sont les personnages, qui sortent grandis de leurs aventures. Cela nous amène à nous intéresser à l'évolution des personnages de cette œuvre.

2. L'évolution des personnages

- évolution des personnages due au voyage

- 2 fois "devenir" : indique un changement

- Cunégonde : bien laide, excellent pâtissière : amplifiée par "à la vérité"

- chacun trouve sa place

- évolution fulgurante de Candide au premier chapitre, il porte bien son nom : "Je sais" : différence entre croire et savoir : Candide coupe la parole à Pangloss : l'élève a dépassé le maître

- Pangloss le seul a ne pas avoir évolué

Transition : Si le personnage de Pangloss n'évolue pas, on peut se demander ce qu'il en est de sa théorie du meilleur des mondes.

3. L'ironie toujours présente : un bilan sur le meilleur des mondes

- théorie du meilleur des mondes : récurrente dans le récit : incarnée par Pangloss

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (91.8 Kb)   docx (11.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com