LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Vipere Au Poing

Mémoire : Vipere Au Poing. Recherche parmi 286 000+ dissertations

Par   •  27 Janvier 2013  •  525 Mots (3 Pages)  •  1 893 Vues

Page 1 sur 3

Presentation de l’auteur :

Hervé Bazin est née le 17 avril 1911 est issus de la bourgeoisie angevine ,il commence des etude de droit mais comme il ne s’intairesse pas a cette matiere arrete pour s’inscrire en licence de lettres.

Pendant la guerre il essaye plusieur metier mais c’est en 1947 qu’il crée avec des amis la revue « la coquille « et qu’il publie un receuil de poeme qui s’appelle jour et qui recevra le prix appolinaire . Mais c’est avec vipere au poing publier en 1948 qu’il deviendra vraiment celbre et reconnus .L’année d’apres en 1948 il publiera un deuxieme roman « la tete contre les murs « Il devient membre en 1950 de l'Académie Goncourt, et en devient président en 1972.

Il meurt le 17 fevrier 1996 .

Résumé :

Le narrateur Jean Rezeau se souvient d’ avoir étouffé une vipère, 25ans plus tôt, alors qu'il n'avait que 4 ans et qu'on l'appelait Brasse-Bouillon. Il vivait alors avec sa grand-mère et son grand frère Ferdinand, dans le domaine de la Belle Angerie, propriété de sa famille. Apres la mort de sa grand mere quelques années plus tard, ses parents reviennent de Chine avec leur 3eme enfant Marcel surnommé Cropette. Paule Rezeau, sa mère, surnommée Folcoche par Ferdinand et Jean car elle est folle et cochonne, est une mère très autoritaire voir tyrannique, et Jacque Rezeau est un père soumis à sa femme. Les enfants subissent l’autorité de leur mère et des précepteurs qu'elle leur choisit, (ils se font battre et n’ont aucune liberté), Pendant les mois où Flocoche est hospitalisée, les enfants redécouvrent la liberté. Quand celle-ci revient, elle essaye et, réussit à reprendre l’autorité qu’elle a perdue pendant son hospitalisation. Puis Jean et Ferdinand partent en voyage avec leur père, dans le Sud-Ouest, ils y découvrent chez un amis de leur père le plaisir de la richesse , de la nourriture à volonté et variée car chez eux ils n’ont droit qu’à des haricot rouges . A leur retour, Folcoche sévit de plus belle. Elle a renvoyé le 4eme précepteur qui commençait à trop s’attacher aux enfants . Alors les garçons tentent de l'empoisonner(), puis de la noyer dans la rivière, en vain. Jean, punit, fugue à Paris chez ses grands-parents maternels (les Pluvignec). Pendant son voyage il touche à sa première cigarette, découvre que la famille de sa mère est très riche et connue. Deux jours plus tard son père vient le chercher. Jean s'intéresse désormais aux femmes et séduit une jeune voisine. Folcoche énervée par sa fugue décide de l’envoyer dans une maison de correction et pour arriver à ses fins décide de lui tendre un piège. Elle cache son porte feuille dans l’une des cachettes de Jean (pour l’accuser de vol), mais la gouvernant l’avait prévenue d’une manigance et l’incita à se méfier. Pendant toute la tentative de sa mère il se cache et l’espionne. C’est ainsi qu’il réussi à faire du chantage à sa mère afin que ses frères et lui aient le droit de partir en pension. Il a l’impression d’avoir pour la deuxième fois étouffé la vipère au poing.

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (57.9 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com