LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Thérèse Raquin, Émile Zola

Commentaire de texte : Thérèse Raquin, Émile Zola. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  1 Janvier 2013  •  Commentaire de texte  •  376 Mots (2 Pages)  •  2 569 Vues

Page 1 sur 2

Thérèse Raquin : Chapitre XIII

I) La répugnance de la description

- Le champ lexical du répugnant : « taches vertes et jaunes », « viandes sanglantes et pourries », « atrocement défiguré ».

- description réaliste du corps, pas d’idéalisation du au réalisme -> corps répugnant, en état de putréfaction. Les corps sont représentés comme de la viande, comme si ils étaient présentés dans une boucherie.

- une atmosphère repoussante : vocabulaire péjoratif « odeur de chair lavée », « souffles froids ».

- banalisation de la mort qui entraine cet aspect répugnant

- la description très précise du lieu et des morts donne au passage un aspect répugnant. Cependant, ce n’était pas forcément voulu par l’auteur, qui a publié ce livre à une époque où la morgue était une attraction touristique comme une autre.

II) Une vengeance de la mort sur Laurent

- un paradoxe entre les chapitres précédents : eg -> dans, le chapitre 11, avant que Camille ne meure, l’atmosphère est calme, le ton est assez joyeux. Ici, l’atmosphère est sombre, agressante, désagréable. Cela prouve que la mort de Camille est un élément qui change tout dans l’histoire

- La description de certains noyés laisse à penser que la mort se venge, eg le mort qui « éclate de rire » à la fin du passage.

- Laurent est extrêmement apeuré par sa visite à la morgue alors qu’il était confiant quand il tuait Camille -> à partir de là, la mort poursuit Laurent grâce à la blessure que Camille lui a infligé.

- Laurent se dédouble à travers les noyés, sa réaction face à la découverte des corps est repoussante, ignoble.

- Le personnage de Camille est très présent dans ce passage même si il n’est pas un personnage actif. Sa mort hante Laurent à chaque regard qu’il a sur les cadavres, il les personnifie presque, lui seul est la raison de la peur excessive de Laurent.

III) Une personnification de la morgue

- La description se resserre, elle part d’un point de vue général à un point précis, ce qui montre qu’elle se... [continue]

Lire la dissertation en entier

Citer cette dissertation

APA

(2012, 10). Emile Zola "Thérèse Raquin" - Commentaire - Chapitre 13. DissertationsGratuites.com. Récupérée 10, 2012, à partir de http://www.dissertationsgratuites.com/dissertations/Emile-Zola-Th%C3%A9r%C3%A8se-Raquin-Commentaire/433085.html

MLA

CHICAGO

Documents sauvegardés

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (55.5 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com