LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Thérèse Raquin

Compte Rendu : Thérèse Raquin. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2011  •  339 Mots (2 Pages)  •  2 070 Vues

Page 1 sur 2

ent, le milieu, les autres, auxquels il faut s'adapter et dont on subit l'influence. Les personnages ont donc à la fois une nature et une histoire. Le portrait est statique lorsqu'il témoigne des dispositions et dynamique quand il enregistre les réactions. Assez économe de ses moyens, Zola, dans ce roman court et à effets qu'est Thérèse Raquin, brosse des portraits rapides autour de caractérisants fonctionnels et systématiques, mais il a conçu ses principaux personnages en évolution. Il leur fait vivre des transformations. Telle est l'expérience qu'il livre au lecteur. Par exemple, Camille vivant laisse bientôt la place à Camille-cauchemar et Camille-revenant ; Madame Raquin, petite bourgeoise placide à l'affection envahissante devient l'incarnation terrible de la vengeance. Thérèse et Laurent, conformément au programme narratif que s'est fixé Zola, subissent les métamorphoses les plus radicales. Seuls les grotesques du jeudi restent figés dans leur routine de petits bourgeois ; ce sont des « poupées de carton » (ch. IV) qui restent extérieures au drame.

Malgré le parti pris matérialiste et une volonté, théorisée plus tard, de « tuer » les héros, Zola n'échappe pas à la qualification éthique des êtres, selon une répartition établie par Aristote dans sa Poétique. Selon le théoricien de l'Antiquité, les personnages représentés (en particulier au théâtre) sont meilleurs que nous, pires que nous ou semblables à nous. Ils déclenchent respectivement l'admiration ou la pitié, le dégoût ou le rire, la satisfaction de la reconnaissance. Le récit de Zola ne semble pas devoir échapper à cette topique. La définition de la tragédie, en particulier, implique qu'elle représente méliorativement un personnage semblable à nous, c'est-à-dire qu'elle prenne pour modèle éthique un homme ou une femme du commun pourtant doté de caractéristiques hors du commun. Cette transformation tragique est accomplie en la personne de Madame Raquin. Quant à Thérèse et Laurent, présentés par l'auteur comme des « brutes humaines », ce sont des créatures-cobayes traitées avec un acharnement et une vigueur tels par un Zola-Frankenstein qu'ils finissent par accéder au statut de martyrs de l'expérimentation naturaliste, en face desquels

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (50 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com