LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Notre-Dame de Paris, Victor Hugo

Fiche de lecture : Notre-Dame de Paris, Victor Hugo. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  24 Mai 2017  •  Fiche de lecture  •  521 Mots (3 Pages)  •  878 Vues

Page 1 sur 3

Notre-Dame de Paris, est un roman de Victor Hugo, c’est la malheureuse histoire d'Esmeralda, une bohémienne, Quasimodo, un sourd bossu, et l’archidiacre Claude Frollo et elle se déroule à Paris au XVe siècle. Elle a une atmosphère du moyen âge, avec un amour impossible, des personnages marginalisés, et une fin tragique qui font l’ouvre un modèle du romantisme français. Ce roman a lieu dans une époque où les femmes n’avaient pas la liberté de danser dans les rues comme Esmeralda. La majorité des femmes étaient soumises à leur mari et n’étaient pas libres de faire leur propre choix. Nous allons voir comment Victor Hugo souligne la liberté de cette femme, et son désir d’émancipation.

Quant Esmeralda dance, on voit qu’elle ne se preocupe pas de se que la société pense. Elle démontre qu’elle possède une maîtresse absolue de son corps à tout moment et décide ce qu'elle fait avec, car en dansant elle est dans son élément Esmeralda n’a pas de honte pour fair ce qu’elle aime et rien ne l’arrête de faire se q’elle veut. Notre prochain personnage, Gringoire métaphore Esmeralda à une salamandre, car c’est un petit animal qui ne peut pas être oppressé, de la même façon qu’Esmeralda ne peut pas être oppressée par la société. Victor Hugo présente une description détaille de cette fille de sa danse et les sentiments éprouvés par Pierre Gringoire. Ce dernier laisse voir ses émotions et découvre, en même temps que le lecteur, la beauté complexe et mystérieuse de Esmeralda.

On peut dire que Esmeralda est le contraire de se qu’on attend d’une femme au moyen âge, donc elles est en opposition abec son époque. Dans cette extrait, on connait Esmeralda entrain de danser au milieu d’une grève, entourée par la foule ,«cercle des visages», aux yeux de tous, ici, elles le personnage centrale de la scène, et a un gran nombre de public «milles visages». Donc Esmeralda attire toute l’attention de «tous les regards» en surprenant , «toutes les bouches ouvertes». L’immobilité des spectateurs dont le «regard était fixe», traduit leur admiration, mais, en même temps, s’oppose à l’agilité de la jeune fille, La foule n’est la que pour mettre en valeur Esmeralda , car on ne parle que de leurs visages et de leur réactions. Hugo utilise un vocabulaire qui nous montre Esmeralda de façon innocente et jeune «ses deux bras [...] purs» «la folle jeune fille de seize ans», mais on constate que se personnage aime aussi toute l’attention qu’elle a, car elle continue a impressionner « Elle prit à terre deux épées dont elle appuya la pointe sur son front et qu’elle fit tourner dans un sens tandis qu’elle tournait dans l’autre. ». Des mots appartenant au champ lexical du feu apparaissent plusieurs fois dans le texte: «yeux de flamme», «écarlate», «vie ardente». On sait que le feu est symbole de passion. Je pense qu’Esmeralda est une véritable icône féministe, dés le commencement du libre, elle lutte contre les injustices sociales telles que la pauvreté ou la marginalisation des minorités. Et elle est combattante face à la puissance la plus forte de tout le clergé.

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (37.2 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com