LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Mythe d'Orphée

Mémoire : Le Mythe d'Orphée. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  10 Mai 2012  •  674 Mots (3 Pages)  •  832 Vues

Page 1 sur 3

Orphée était le fils de la Muse Calliope et du roi de Thrace (région d’Europe orientale partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie), Oeagre . Poète et musicien, le génie poétique et musical d'Orphée était tel qu'il charmait de ses chants, tous ceux qui l’approchaient. Ainsi, de par sa musique, il attendrissait les bêtes féroces, enchantait les arbres et les rochers à un tel point que ceux-ci se déplaçaient et le suivaient. On raconte également que le dieu Apollon lui fit un jour don d’une lyre à sept cordes et qu’Orphée y ajouta deux cordes, en hommage aux neuf Muses, protectrices des arts et des lettres, auxquelles appartenait sa mère. Il accompagna l’expédition des Argonautes en Colchide (ancien pays d’Asie situé entre l'extrémité orientale de la Mer Noire, le Pont-Euxin et le Caucase), donnant le rythme aux rameurs et sauva ses compagnons de la mort en couvrant de sa lyre le chant des sirènes qui menaçait l'équipage. A son retour, Orphée épousa Eurydice, une nymphe qu’il aimait passionnément. Un jour, alors qu'Aristée (dieu champêtre et fils d'Apollon) la poursuivait de ses ardeurs à travers les champs, Eurydice fut mordue à la jambe par un serpent et périt.

Accablé de chagrin, Orphée fit ce qu’aucun mortel n’avait jamais osé faire : il décida de descendre aux enfers pour ramener sa bien-aimée. Il partit donc à Ténare, en Laconie (ancienne contrée du sud-est du Péloponnèse), pour accéder à l'entrée du passage qui menait au monde souterrain. Charon et Cerbère , tous deux charmés par le son de sa lyre, lui permirent de franchir le Styx . Hadès et Perséphone , touchés eux aussi par le jeune homme, consentirent à laisser repartir Eurydice avec son époux, à condition qu'il la ramène sans se retourner vers elle avant d'avoir atteint le monde des vivants. Mais, peut avant d’atteindre la lumière du jour, Orphée, ne pouvant résister, se retourna et Eurydice disparut, perdue pour toujours. Inconsolable, Orphée la pleura désespérément, errant dans les bois, jouant pour les rochers, les arbres et les rivières, et connut une fin tragique qui varie en fonction des différentes versions existantes.

Dans la majorité de ces dernières, le thème de la mise en pièces par des femmes est récurrent. Ainsi, dans une première interprétation, Orphée fut déchiqueté par les femmes thraces, blessées dans leur amour propre de se voir méprisées par un homme ; soit qu’il garda à Eurydice une fidélité indéfectible, soit, qu’après l’avoir perdue, il se consacra uniquement à l’amour des jeunes garçons. Une autre version raconte qu’Orphée aurait, après son retour des Enfers, institué des Mystères révélant les secrets de l’au-delà, mais en les réservant aux hommes. De ce fait, un soir, alors qu’il enseignait certains Mystères à des hommes rassemblés dans une maison, des femmes s’emparèrent des armes demeurées à la porte et les massacrèrent tous, ainsi qu’Orphée. Enfin, on attribue aussi le plus souvent, le meurtre du célèbre poète aux Ménades. Dans cette interprétation qui est la plus retenue, Orphée s’était attiré la colère du dieu Dionysos en négligeant son culte et en enseignant le refus des sacrifices sanglants. De plus, chaque matin, il se levait pour saluer l'aube sur le sommet du mont Pangée et il prêchait qu'Hélios,

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (61 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com