LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Peut-on Rire De Tout ?

Recherche de Documents : Peut-on Rire De Tout ?. Recherche parmi 243 000+ dissertations

Par   •  3 Avril 2012  •  2 241 Mots (9 Pages)  •  3 685 Vues

Page 1 sur 9

Sujet (devoir 2 programme 2ème année BTS AGTL CNED)

J'ai eu 16/20 à ce devoir !

Première partie

Vous rédigerez une synthèse concise, objective et ordonnée des documents suivants.

Il n’y a pas une journée sans que le rire se manifeste chez un homme. De nombreux sujets prêtent à rire au quotidien, mais peut-on rire de tout ? Pierre Siankowski dans Label France et Elodie Emery dans marianne2.fr tentent de répondre à cette question. Jonathan Swift dans Modeste Proposition pour empêcher les enfants des pauvres d’être à la charge de leurs parents et Babache avec son dessin lugubre représentant le médicament Médiator qui a fait polémique suite à la mort d’individus l’ayant consommé prouvent que l’on peut rire de sujets délicats. D’après le corpus de documents, peut-on rire de tout et pourquoi ? Quelles sont les limites à ne pas transgresser ?

Peut-on rire de tout est la question sur laquelle Pierre Siankowski et Elodie Emery apportent une réflexion.

Les deux auteurs soulignent l’importance de cette question qui est régulièrement posée dans les débats publics français. L’auteur de Label France souligne qu’il semble qu’on ne puisse pas rire avec n’importe qui. Selon lui, on peut rire de tout uniquement si tout le monde rie. Il s’agit alors de déterminer avec qui il est possible de rire, ce qui apparaît comme une tâche complexe.

Emery précise que l’on ne rit plus comme autrefois ; désormais, le rire est limité. Les associations de défense et diverses disciplines ont soulevé la question des limites du rire. Siankowski confirme cette idée ; avec les phénomènes récents tels les tensions identitaires et la judiciarisation de la société, l’humour est soumis à de fortes pressions et fait polémique, ce qui n’était pas le cas autrefois, du moins, pas à cette échelle. Désormais, les humoristes se doivent d’être prudents dans leurs discours et dans leurs provocations.

Swift et Babache, quant à eux, prouvent que l’on peut tout à fait se moquer et faire de l’humour sur des sujets graves. Swift fait rire sur la pauvreté du peuple irlandais dominé par les Anglais et affamé par ces derniers. Babache n’hésite pas à aborder à travers son dessin le scandale très récent du Médiator, médicament anti- diabétique lié à un scandale sanitaire ayant provoqué la mort de centaines de patients. Les deux hommes utilisent l’ironie et sont provocateurs. Preuve que l’on peut tout à fait rire de sujets sombres et délicats.

Pourquoi et comment se justifie cette utilisation du rire ?

Selon Pierre Siankowski et Elodie Emery, le rire relève de la liberté d’expression de chacun. De ce fait, la loi est tolérante et effectue rarement des poursuites judiciaires Ils sont d’accord sur le fait que si l’on évite les diffamations, les injures et le très mauvais goût, on peut alors rire sur de nombreux sujets. Siankowski affirme à la fin du texte que le rire apparaît d’ailleurs comme un élément protecteur si tout le monde rie de la même chose, s’il est universel.

Dans marianne2.fr, l’auteur précise que certains humoristes pratiquent désormais une forme d’autocensure car ils ne veulent pas être accusés de racisme, de discrimination… On peut par exemple citer Florence Foresti ou Gad El Maleh qui n’abordent pas le sujet dangereux qu’est la politique par exemple. Cependant, il existe encore de nombreux humoristes qui s’aventurent sur ce terrain et n’hésitent pas à continuer clairement dans la provocation, usant de leur liberté d’expression.

Quant à Swift et Babache, ils rient de tout en ironisant et en provocant sans scrupules. Ils n’hésitent pas à montrer nettement ce qu’ils cherchent à dénoncer. Swift pratique plutôt le procédé ironique dans son texte et Babache fait un montage sarcastique sous forme de dessin alliant le scandale du Médiator avec le film gore Rubber de Quentin Dupieux.

Quelles sont les limites à ne pas franchir en matière de sujets à rire ?

Siankowski indique que les limites à ne pas franchir se déterminent en fonction du lieu, du contexte et de la personnalité du comique, son aura et sa subtilité. Ce qui fait rire les uns peut offusquer les autres. C’est à l’humoriste de faire preuve d’habileté, d’adresse et d’intelligence pour ne pas transgresser les sujets trop délicats pour son public.

Elodie Emery mentionne à la fin de son texte que la liberté d’expression n’est pas réellement menacée et que l’on peut toujours s’exprimer sans risquer de grosses représailles dans notre pays. Cependant, elle réfléchit à ce sujet : on peut sans doute rire de tout, mais si l’on rit de n’importe quoi, est-ce un progrès ? Où est le réel intérêt du rire ?

L’auteur Jonathan Swift prend le risque quant à lui de choquer son public suite à la publication de son œuvre Modeste Proposition pour empêcher les enfants des pauvres d’être à la charge de leurs parents. Il compare les enfants à des animaux dont on se nourrit. Cela peut choquer la sensibilité de certains lecteurs. Il en est de même pour Babache qui risque de choquer notamment les familles des personnes décédées à cause du Mediator. Même si les deux hommes dénoncent des phénomènes graves à travers leurs œuvres, il est possible que celles-ci aient l’effet inverse sur leur public : au lieu d’une prise de conscience, un impact troublant, choquant.

Ainsi, les documents du corpus prouvent que l’on peut rire de tout et n’importe quoi, malgré les risques judiciaires encourus. Cependant, les humoristes doivent faire preuve de subtilité pour ne pas choquer à proprement parler leur public. Des limites sont donc nécessaires à l’humour, car on ne peut rire de tout sans conséquences, qu’elles soient positives ou négatives. Il est préférable de faire attention à ne pas rire de n‘importe quoi, de manière à ne pas heurter le rire intelligent, celui que pratiquait Molière.

Deuxième partie

Peut-on rire de tout ? Vous répondrez à cette question de façon argumentée en vous appuyant sur les documents du corpus, vos lectures de l’année et vos connaissances personnelles.

Le rire est dans notre société

...

Télécharger au format  txt (13.5 Kb)   pdf (139.1 Kb)   docx (13.5 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com