LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Rire Est Il Un Contre Pouvoir Politique ?

Note de Recherches : Le Rire Est Il Un Contre Pouvoir Politique ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  18 Janvier 2012  •  714 Mots (3 Pages)  •  1 254 Vues

Page 1 sur 3

Introduction

I) Le rôle du rire dans la politique

A. L'humour permet de se détacher des faits réels

B. L'humour véhicule des messages

II) Les limites du rire en politique

A. Tourner en dérision des sujets graves amènent à de l'incompréhension

B. Le rire ne remplace pas l'acte politique

Conclusion

Le Rire est –il un contre-pouvoir politique ?

En ces temps de campagne électorale, les politiciens sont souvent les cibles des humoristes. Or, on semble considérer le rire comme porteur d’un message. Aussi, parait-il nécessaire de se demander si le rire est un contre-pouvoir politique.

Il me semble nécessaire d’analyser tout d’abord le rôle du rire dans la politique avant de constater les limites du rire en politique.

Tout d’abord, il semble opportun de rappeler la définition de l’humour, c’est une forme d’esprit qui cherche à mettre en valeur avec drôlerie le caractère ridicule de certains aspects de la réalité.

L’humour permet de se détacher des faits réels, de porter un autre regard sur l’actualité. Pour illustrer ces propos, on peut faire référence aux guignols de l’info. Les guignols de l’info, en créant un monde avec les marionnettes, permettent aux téléspectateurs de se détacher de la réalité, de regarder les faits réels dans ce monde créé. Cela permet de rire puisque le téléspectateur n’est pas impliqué directement, et cela permet également d’avoir un autre regard, un autre avis sur la même actualité. En exemple, on peut évoquer la marionnette de Jacques Chirac déguisée en « Super Menteur » ou encore la défaite électorale de Lionel Jospin en 2002 comparée à un match de tennis.

L’humour permet également de véhiculer un message, notamment sur le comportement hautain des hommes politiques. Jean-Marc Moura y fait allusion dans son article « Quelle politique du rire ? ». Les hommes politiques qui sont déconnectés de la réalité, sont souvent sujets à la moquerie. L’exemple qui peut illustrer ces propos est la guerre en Irak où dans les guignols de l’info, Georges Bush, au comportement enfantin, prend cette guerre pour un jeu.

Enfin, l’humour permet de véhiculer des critiques sur le système politique en lui-même, avec par exemple Charly Chaplin, qui dénonçant le Nazisme, a effectué un film, « Le Dictateur » (1940) où il s’agit d’une parodie d’Hitler, notamment lors de la scène où Chaplin danse avec le globe terrestre.

Philippe Clay, a également, à travers une chanson humoristique « Los Dictatorios » critiquait le comportement de trois hommes politiques, Hitler, Mussolini et Franco, où l’auteur de cette chanson présentait ces trois hommes comme des clowns conquérants et fous qui finissent déchus, en clowns tristes.

L’humour permet donc de dénoncer certaines décisions, certains actes politiques. Mais est-ce réellement un contre-pouvoir ?

Tourner

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (71.3 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com