LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

" La Jalousie " Alain Robbe-Grillet (1957) Commentaire.

Dissertations Gratuits : " La Jalousie " Alain Robbe-Grillet (1957) Commentaire.. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  29 Juin 2014  •  552 Mots (3 Pages)  •  11 400 Vues

Page 1 sur 3

La Jalousie, Alain Robbe-Grillet (1957)

Introduction

Ce roman fait partie des « nouveaux romans ». Ils se caractérisent par la recherche du nouveau réalisme capable de dire l'Homme moderne opaque à lui-même et aux autres, ce que le romancier essaie de traduire en contestant les attributs traditionnels du perso. Romanesque (identité, description physique et moral etc...) = il refuse cette idée d'épaisseur du perso.

Dans La Jalousie, l'auteur met en scène 2 couples et une présomption d'adultère. Le titre renvoie bien sûr au sentiment de jalousie mais aussi aux persiennes d'une fenêtre par lesquelles le personnages/narrateur observe sa femme et son rival. Ainsi, le « héro » est réduit à un regard dont nous ne savons rien et qui n'existe que par ses descriptions.

I) Une narration originale

1) Un narrateur en creux

« Frank est encore là », « il n'est pas rare, à présent », « A... Paraissait l'attendre », « son exclamation – désormais coutumière », « qui – dit-elle - », « un remerciement, sans doute », « le dos vers ce mur – évidemment - » « - lui - », « A... semble y porter de l'intérêt ».

Indices d'énonciations → narrateur à la 3ème personne, du singulier mais le narrateur est interne. Le texte est au présent → regard du narrateur.

2) Une volonté d'objectivité

Soirée entre amis tout à fait banale. Le narrateur analyse tout les faits et gestes de A. et Frank et émet lui-même des hypothèses « pour ne pas risquer d'en renverser le contenu », « de manière à ne pas intercepter la vue entre les deux premiers » → Le narrateur interprète les actions de A. et comprend qu'elle fait tout ça pour être proche de Frank.

Chez A, ses actions sont d'avantage décrites car le narrateur veut déchiffrer ses actions.

3) Une minutie descriptive

« côte à côte contre le mur de la maison », « sous la fenêtre du bureau », « à sa gauche », « sa droite – mais plus en avant - », « de l'autre côté de la table mais d'avantage encore vers la droite », « ils ont été mis de biais ». → descriptions précises

II) Une psychologie sans intériorité

Le tour de force du romancier est de faire exister ses personnages sans rien en dire, c'est de dessiner en creux leurs conflits, et leurs angoisses qui n'ont rien d'originale mais qui s'expriment de manière très particulière.

1) Le regard du jaloux

« dit-elle » l.14, « elle s'est approchée le plus possible » (l.17), « se penche vers lui, si près que leurs têtes sont l'une contre l'autre » (l.20)

Paragraphe l. 26 – 41.

2) Une intériorité inaccessible

« bien qu'il fasse tout à fait nuit », « dans l'obscurité complète », « le noir sans étoile de la nuit »

«

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (58.1 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com