LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Introduction à La Ronde Des Jours De Ernard Dadié

Rapports de Stage : Introduction à La Ronde Des Jours De Ernard Dadié. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  25 Octobre 2011  •  538 Mots (3 Pages)  •  69 126 Vues

Page 1 sur 3

INTRODUCTION A L’ETUDE DE LA RONDE DES JOURS DE BRNARD DADIE

GENRE : Recueil de poèmes

I/ Contexte socio historique de l’œuvre

La première moitié du XIXe siècle est marquée par la colonisation de l’Afrique par l’occident. Cette colonisation s’est traduite par l’asservissement des peuples africains, de la spoliation des ressources mais surtout la dévalorisation des valeurs traditionnelles africaines. L’Afrique est pour ainsi dire déshonorée, humiliée.

Face à cette situation les élites africaines, fruit et conséquence de la colonisation vont s’organiser au sein d’un Mouvement culturel et littéraire appelé La Négritude définit comme la négation de la négation du nègre selon Jean Paul Sartre. Porté à bout de bras par Senghor, Damas et Césaire, l’idéal négritudien sera poursuivit par d’autres intellectuels et leaders africains. Des œuvres telles que Pigments, Cahier d’un Retour au pays natal, Champs d’Ombre vont voir le jour. Dans les années 50 un vent d’émancipation et liberté souffle sur le continent noir. De plus en plus en conteste la suprématie de l’homme blanc et l’écrivain se pose comme défenseur de son peuple et de sa mère Afrique. C’est dans ce contexte d’effusion littéraire qu’apparaît La Ronde des Jours de Dadié(1956).

II/ L’auteur et sa pensée

1/ La vie de l’auteur

Bernard Dadié est né en en 1916 à Assinie, dans le sud Est de la Côte d’Ivoire, à 40 kilomètres à l’Est de Grand Bassam. Il est le fils d’un fonctionnaire des Postes, membre fondateur du Syndicat des planteurs africains qui devait déboucher sur le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire sous section du RDA. Sa scolarité est marquée par de multiples déplacements dans l’espace. Il commence ses études primaires à Grand Bassam. Après un an d’arrêt, il reprend le chemin de l’école à Dabou, puis de nouveau à Grand Bassam avant d’entrer, en 1930, à l’école primaire supérieure de Bingerville. En 1934, il est reçu au concours d’entée à l’Ecole William Ponty de Dakar. Il passera dix ans dans la capitale sénégalaise, travaillant à l’Institut Français d’Afrique Noire(IFAN). Lors des événements de Treicheville en 1949, il sera arrêté et restera seize mois en prison. A l’indépendance en 1960, après avoir été chef de cabinet au Ministère de l’Education nationale puis Directeur des services de l’Information. De 1977 à 1986,il sera Ministre de la Culture.

3/ Sa pensée

Tout à la fois conteur, poète, dramaturge, romancier chroniqueur, Bernard Dadié, en tant que homme de culture et civilisation, apparaît d’abord comme une conscience critique de son temps. Préoccupé du patrimoine africain, autant de son avenir, il ne confond pas les valeurs, cherchant à donner un visage authentique à la Négritude. Il sait observer et commenter avec une rare intelligence les faits et les événements.

III/ Son œuvre

Bernard Dadié s‘est taillé une place remarquable dans la littérature africaine d’expression française où son œuvre se révèle à coup sûr comme la plus complète et la plus variée : onze pièces

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (63.4 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com