LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse du poème: "Un Hémisphère Dans Une Chevelure" Baudelaire.

Mémoires Gratuits : Analyse du poème: "Un Hémisphère Dans Une Chevelure" Baudelaire.. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  29 Mai 2014  •  1 016 Mots (5 Pages)  •  1 609 Vues

Page 1 sur 5

I- Un poème en prose

a)Les mouvements lyriques de l’âme

Le mot « âme » est employé à plusieurs reprises. L’odeur des cheveux crée l’inspiration poétique et musicale. La comparaison avec les hommes qui se laissent bercer par une musique agréable en est la preuve : « Mon âme voyage sur le parfum comme l’âme des autres hommes sur la musique ». (l.6-7)

Le « je », expression du lyrisme est employé de nombreuses fois et ce dès la première phrase avec un impératif à valeur de prière : « laisse-moi respirer longtemps. » Dès les premières lignes, le poète laisse s’exprimer son imagination pour nous faire voyager au gré de ses désirs et de ses fantasmes. Le « tu » et le « je » se répondent : « Si TU pouvais savoir tout ce que JE vois » (l.5).

Allitération en :

- « m » > douceur

- « f » > mélanges

- « p, b » > bercements

• paronomase : rapprochements sonores comme entre « laisse-moi » et « l’odeur »

b)Les ondulations de la rêverie

Le champ lexical de la chevelure est abondant : cheveux (l.1, l.6, l.8), l’océan de ta chevelure (l.13)

Le mot rêve est également utilisé pour évoquer la totalité du monde et son caractère exotique. L’adjectif indéfini « tout »- pour marquer l’intégralité de la pensée onirique- est employé à plusieurs reprises : « Tes cheveux contiennent tout un rêve » (l.8). La longue phrase du paragraphe 3 mime les ondulations de la rêverie avec ses nombreuses propositions subordonnées relatives introduites par « dont », puis « où » : « ils contiennent de grandes mers dont les moussons me portent vers de charmants climats, où l’espace est plus bleu et plus profond, où l’atmosphère est parfumée par les fruits, les feuilles et par la peau humaine. »

II- La chevelure exotique

a)Un monde sensuel (où la synesthésie domine)

L’accumulation du pronom relatif « où » amène l’idée d’un voyage qui se fait au pays des sens. La synesthésie des sens est bien présente avec les verbes « voir », « sentir » (au sens de humer et percevoir) et entendre. C’est donc la vue, l’odorat et l’ouïe qui sont réveillés ici : « Si tu pouvais savoir tout ce que je vois ! tout ce que je sens ! tout ce que j’entends dans tes cheveux ! » Les nombreux points d’exclamation miment l’extase de celui qui est emporté dans un monde sensuel et envoûtant. La répétition en anaphore du pronom indéfini « tout » crée un rythme poétique, favorisant l’incantation.

Le premier sens du mot incantation est le suivant : « Formule magique (récitée, psalmodiée ou chantée, accompagnée de gestes rituels) qui, à condition qu'on en respecte la teneur, est censée agir sur les esprits surnaturels ou, suivant les cas, enchanter un être vivant ou un objet (opérée par un enchanteur ou un sorcier, et qui a un caractère soit bénéfique soit maléfique). »

En voici le second sens qui a

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (79.7 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com