LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de la tirade d'Andromaque issue de la tragédie Andromaque de Racine

Commentaire de texte : Analyse de la tirade d'Andromaque issue de la tragédie Andromaque de Racine. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  7 Mai 2013  •  Commentaire de texte  •  1 560 Mots (7 Pages)  •  861 Vues

Page 1 sur 7

Bonjour à toutes et à tous !

Me revoilà pour vous sollicitez votre aide.

J'ai actuellement un Dm à rendre en Français, qui est en rapport avec la Tirade d'Andromaque de l'acte 3 scène 8.

Je dois analyser la tirade d'Andromaque ( vers 992 à 1011 ) et en dégager 3 grands axes.

J'ai fini entièrement mon devoir, mais j'aimerais avoir vos avis sur celui-ci, me conseillez ou quoi ce que soit d'autre !

Le voici :

- Intro : La tirade proposée est issue d’une Tragédie Classique du XVIIème siècle écrite par Racine : Andromaque. C’est un grand classique de la Tragédie.

La tirade étudiée est issue de l’acte III scène 8 ; Deux personnages y sont présents, à savoir Andromaque et Céphise. Celle-ci repense à la Chute de Troie, à cette nuit cruelle et éternelle dans laquelle les Grecs ont massacré son peuple, son mari et fait d’elle une captive. Andromaque nous fait donc par de son passé.

Problématique : En quoi cette tirade fait-elle appel aux souvenirs d’Andromaque et à son dilemme ?

Pour répondre à ces questions, nous allons par ce fait étudier dans cette tirade les vers 992 à 1011, en répartissant celle-ci en 3 grands axes :

- Le tableau d’horreur

- Le dilemme tragique d’Andromaque

- Une énonciation complexe

I°Un tableau d’horreur

- La résurrection d’un passé douloureux :

Elle évoque le carnage de Troie par ses souvenirs :

Dans la première tirade, du vers 992 au vers 1011, les mots suivants : « Hector » (v.993), « son père » (v.995), « mes frères morts »(v.1001), « carnage » (v.1002), « époux » (v.1008) et les expressions aux vers 995 et 996 : « son père à mes pieds renversés, Ensanglantant l’autel qu’il tenait embrassé », au vers 1004 : « sous le fer expirants », au vers 1003 : « cris des vainqueurs […] cris des mourants » (v.1003) évoquent la chute de Troie et l’époux d’Andromaque, Hector. Andromaque garde elle le carnage et la chute de Troie. Mais aussi de son peuple qui fut massacré pendant le guerre ainsi que celle de son défunt mari.

Le recours constant au pluriel, nos palais, mes frères morts, des vainqueurs, des mourants, permettent de montrer l'ampleur et les dégâts de cette nuit d'horreur et renforcent l'aspect sauvage des Grecs.

Le champ lexical du feu du sang, des cris condensent toute la violence de la scène, celle de la Chute de Troie.

C’est une véritable reconstitution de la ville en feu où se déroule le plus atroce des carnages que raconte Andromaque à travers ses souvenirs.

Le thème de la nuit possède lui aussi une valeur. Dans le souvenir d’Andromaque ; il s’identifie à la nuit cruelle, à la nuit éternelle, c’est-à-dire la chute de Troie, cruelle par le fait que son peuple ait été massacré, et éternelle parce que ce souvenir restera à jamais gravé en elle.

En se remémorant la défaite de Troie et l’image de son mari qu’elle aime, elle peint un tableau tragique de la situation et de Pyrrhus ; elle voit en lui un roi destructeur de sa ville et de sa vie. « tueur ». Andromaque est une épouse fidèle, une mère aimante mais aussi une princesse.

Andromaque cherche à faire partager son désarroi à sa confidente, en lui mettant sous les yeux le tableau de ces horreurs. Le récit de la dernière nuit de Troie constitue une hypotypose.

II°Le dilemme tragique d’Andromaque

Ultimatum posé par Pyrrhus, Andromaque va donc peser le pour et le contre.

Dans la première tirade, Racine embellie la chute de Troie, et cela permet à Andromaque de trouver la force, contre l'espèce d'harcèlement que lui fait subir Pyrrhus : le traumatisme de cette nuit a imprimé en elle des images d’horreurs de cette nuit-là. Elle s’est donc réfugiée dans une sorte de carapace émotionnelle, qui lui permet d’éviter les troubles du présent, et de vivre avec son passé. Elle vit enfermée dans ce passé Troyen, le passé de son couple, de son peuple. Au moyen de plusieurs anaphores (« Songe » x 4, « Voilà » x 2), et d'impératifs qui renforce les propos tenus par Andromaque + présence d’hypotypose (« Figure-toi » v. 999, « Peins-toi » v. 1005), Racine amplifie la nuit de Terreur, par des terrifiantes allusions au carnage des Grecs dans Troie, qui fut défaite. Andromaque rend perceptible la sauvagerie de Pyrrhus par la couleur rouge, les incendie et du sang, éclaboussant les victimes comme les bourreaux (v. 998 à 1002, v.1004), et ce vacarme assourdissant du combat (v.1003).

Ce spectacle tragique qu'elle revit en le décrivant, comme si nous pouvions le vivre, lui permet de refuser de nouveau avec force (v. 1009 à 1011) de s'allier avec le responsable du génocide de son peuple.

Andromaque n’a que 2 choix : soit elle épouse Pyrrhus et son enfant est sauvé mais elle est alors infidèle à Hector, soit elle n’épouse pas Pyrrhus, elle perd son enfant et reste fidèle à Hector.

Elle défend les valeurs d’une femme fidèle à Hector par son « amour » et aussi celle d’une mère « amour maternel ».

Andromaque est déchirée par l’ultimatum posé par Pyrrhus. La première tirade évoque la fin de la guerre de Troie + présence du champ lexical de la douleur. Présence d’une double personnalité d’Andromaque, elle parle d’elle-même à la 3em personne, elle est perdue.

III°Une énonciation complexe

La scène devient comme un monologue. On se demande si Cephise est encore là. Andromaque utilise des reprises anaphoriques : 3 occurrences de "Dois-je oublier ?". Elle se pose elle-même des questions, qui sont à la fois adressées à elle même, mais aussi au lecteur. Andromaque la maîtresse devient une Andromaque éperdue, avec ses séries de questions oratoires, elle est perdue dans son passé, elle se questionne, et essaye de trouver des réponses à ses questions.

Elle

...

Télécharger au format  txt (9.6 Kb)   pdf (115.1 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com