LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude de la pièce de théâtre Le Mariage de Figaro de Beaumarchais: Comment Beaumarchais parvient-t-il à présenter les personnages et lancer une intrigue contestataire ?

Mémoire : Étude de la pièce de théâtre Le Mariage de Figaro de Beaumarchais: Comment Beaumarchais parvient-t-il à présenter les personnages et lancer une intrigue contestataire ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  7 Novembre 2011  •  1 058 Mots (5 Pages)  •  2 697 Vues

Page 1 sur 5

Auteur/contexte : Beaumarchais est un dramaturge de la deuxième moitié du XVIIIe siècle qui a eu un rôle important dans la littérature. Il est connu pour avoir écrit la trilogie : Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro, et la Mère Coupable.

Des pièces vives qui vont inspirées l’opéra.

Œuvre : Le Mariage de Figaro est une comédie en prose écrite en 1781, qui raconte comment Figaro défend son mariage et sa femme face aux attaques charnelles du comte.

Extrait : L’extrait met en scène Figaro et Suzanne préparant leur chambre pour la nuit de noces.

Lecture

Problématique : Comment Beaumarchais parvient-t-il à présenter les personnages et lancer une intrigue contestataire ?

Annonce du plan :

I. Un couple vif et sympathique

1. Une femme fraîche et fine

2. Un homme pratique et entreprenant

II. Une intrigue théâtralisée

1. Une annonce de mariage

2. Un jeu d’oppositions

III. Une comédie d’intrigue contestataire

1. Une comédie vive

2. Une critique des privilèges aristocratiques

I. Beaumarchais met en scène un couple vif et sympathique dans une intrigue théâtralisée afin que cette comédie, d’emblée, apparaisse contestataire.

1. Suzanne apparaît comme une femme fine et fraîche à travers les gestes (elle arrange son chapeau), et à travers les mots doux pour Figaro « mon bon garçon », « mon fils ».

- Elle fait preuve d’esprit « Que les gens d’esprit sont bêtes ! »

- Elle a des phrases quasi-proverbiales « Prouver que j’ai raison serait accorder que je puis avoir tort »

- Elle maîtrise le langage des salons littéraires (métaphores, antithèses…).

- Elle utilise l’ironie « mon noble maître à chanter », Basile est professeur de musique, il y a un jeu de mots : chanter/chantage.

- Il y a un effet rhétorique de persuasion lorsqu’elle retourne les expressions de Figaro pour appuyer sa propre démonstration « Zeste […] crac ».

- Suzanne sait jouer de ses atouts féminins lorsqu’elle veut obtenir quelque chose de Figaro « Es-tu mon serviteur ; ou non ? » et elle affirme son caractère dès le début, Figaro lui prend les mains, et elle se retire.

2. Le personnage de Suzanne contraste avec le côté pratique et entreprenant de Figaro.

Figaro apparaît comme un homme pratique, lorsque le rideau s’ouvre, il fait des mesures pour le lit (l.7).

- Il défend la chambre pratique ; « la chambre du château la plus commode » (utilisation d’un superlatif).

- Il s’intéresse à l’argent « De l’intrigue et de l’argent, te voilà dans ta sphère. » (l.97).

C’est un homme amoureux (champ lexical de l’amour : « charmant », « amoureux », « belle », « ma petite Suzanne », « belle fille ») qui marque le jeu de séduction.

- Contact physique entre les deux personnages « lui prend les mains ».

- Figaro est naïf et a besoin que l’on lui explique les choses clairement ; lorsque Suzanne fait des allusions, Figaro s’agace (l.54).

-

...

Télécharger au format  txt (6.6 Kb)   pdf (86.8 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com