LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En quoi le champ de bataille constitue-t-il une épreuve terrifiante pour les soldats de chaque camp ?

Dissertation : En quoi le champ de bataille constitue-t-il une épreuve terrifiante pour les soldats de chaque camp ?. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  11 Décembre 2014  •  755 Mots (4 Pages)  •  1 656 Vues

Page 1 sur 4

Synthèse : En quoi le champ de bataille constitue-t-il une épreuve terrifiante pour les soldats de chaque camp ?

Le premier document « l’expérience de la mort vue par deux soldats » nous présente un passage du livre A l’Ouest Rien de Nouveau nous décrivant les dégâts causer par la guerre, et les morts des combattants qui sont longues, pénibles, et nombreuses. En effet les deux soldats nous expliquent à quel point les combats sont aussi dur moralement que physiquement, « les morts s’accumulent entre les lignes » le champ de bataille devient un véritable enfer. « Il parle à sa femme, à ses enfants » les combats sont longs, les combattants doivent faire face aux horreurs de la guerre, sans pouvoir voir leurs proches, un véritable esprit de famille s’installe alors entre les combattants qui se sentent pourtant seuls. La mort est omniprésente. La guerre des tranchées est une guerre immobile où les ennemis se font face. Lorsque les soldats sortent des boyaux où ils sont abrités ils se lancent alors pour des assauts suicidaires. Parcourant le front, ils risquent leur vie sous les balles et les obus du camp adverse « ce sont les obus qui les enterrent »

Le second document est un témoignage d’un ancien combattant, survivant de la Première Guerre mondial qui nous raconte la peur ressentit par les soldats ; « …L’impression qu’il n’y a plus de protection (…) Notre vie a pile ou face ! ». Gabriel Chevallier nous décrit aussi les champs de batailles, et les combats pour sauver sa peau et « conquérir un abri ». Les obus atomisent le corps de centaines de milliers de soldats « des hommes tombent, s’ouvrent, se divisent, s’éparpillent en morceaux. ». Les soldats n’en peuvent plus

Sure le troisième document nous pouvons voir un témoignage s’opposant a celui du doc2.Le témoignage de Grenadou illustre bien la diversité des expériences combattantes, et nous montre bien que la guerre n’a pas était vécu de la même façon pour tous. En effet, M.Grenadou n’était pas un combattant, il travaillait dans l’artillerie, ce qui donne une toute autre image de la guerre. Bien qu’il soit allé dans les tranchées aux heures de combat il les décrits seulement comme n’étant « pas beau ». Il décrit seulement ce qu’il a pu voir, contrairement aux combattants, et contrairement a Gabriel Chevallier qui lui essaye de sauver sa peau sur le champ de bataille, alors que M.Grenadou essaye de la sauver sans justement avoir a combattre. Ils partagent comme sentiment la peur, tous les deux souhaitent « survivre » parmi les tires et les obus. Ils ont tous les deux un objectif, bien que ce ne soit pas exactement le même ; M.Grenadou souhaite dans son témoignage « rentrer a Saint Loup » et M.Chevallier voulait « conquérir un abri ». Mais tous les deux veulent « sauver leur peau »

Le document 4p du livre nous expliquent a travers encore une fois un témoignage, les conditions de vie des soldats dans les tranchées. Les soldats français aussi connus sous le nom de poilus, s ‘enterrent dans les tranchées où ils se reposaient, attendaient ou se préparaient aux assauts. Leurs conditions d’hygiène étaient insoutenables (rats, poux, pas de possibilité de se doucher etc…). Les soldats tombent parfois gravement malade ou s’affaiblissent.

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (66.8 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com