LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'impuissance successorale du roi

Dissertation : L'impuissance successorale du roi. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2020  •  Dissertation  •  1 395 Mots (6 Pages)  •  37 Vues

Page 1 sur 6

Exposé : L’impuissance successorale du Roi

INTRO

Tout le monde a déjà entendu l’adage : « Le Roi est mort ! Vive le Roi »

Il traduit l’importance successorale que connaît la France à l’époque moderne (à partir du 15ème siècle jusqu’à 1789 pour ce cours), dès que le roi meurt, son successeur est aussitôt souverain, car le roi, l’état, ne meurt jamais.

En effet, Durant l’époque moderne en France,  lorsqu’un roi mourait, il était automatiquement remplacé par son successeur afin d’assurer la continuité de l’état. Ce principe pose plusieurs problèmes comme peut en témoigner ce  qui fût considéré par la suite comme un fait marquant de l’histoire, l’assassinat d’Henri IV.

Henri IV, roi de France et de Navarre, meurt sous les coups de François Ravaillac le 14 mai 1610. Ce régicide bouleverse le royaume de France car son fils qui est l’héritier, Le DauphinLouis XIII, n'a pas encore neuf ans alors que la majorité de cette époque et surtout l’âge au quel un enfant pouvait être couronné était de 13 ans. Marie de Médicis, veuve d'Henri IV, assure alors  une régence de 1610 à 1614, qui marque une inflexion dans la politique du Royaume.

En effet, La succession au trône de France se fait par les lois fondamentales du royaume de France qui posent  les principes de base de l’ordre de succession comme par exemple celui qu’aucune femme ne peut accéder au pouvoir. A ces règles s’ajoute au 18ème siècle  le traité d’Utrecht (1713) qui viendra préciser les lois successorales dans la monarchie Française en mettant fin notamment à une guerre de succession qui rageait entre les royaume de France, d’Espagne et de Grande Bretagne et dont l’enjeu était la succession au trône d’Espagne.

Se pose alors la question : « Le roi a-t-il une influence sur sa propre succession ? »

PLAN /

1/ Un protocole à suivre pour les cérémonies

  1. Le Roi est mort

Les cérémonies et funérailles

  1. Vive le Roi !

Le sacre

2/ les règles et lois fondamentales de dévolution de la couronne et du domaine

  1. La couronne destinée à des privilégiés

Masculinité

+ Les femmes et les princes étrangers exclus  

 + L’hérédité et la primogéniture

  1. Le domaine

1/ Un protocole à suivre pour les cérémonies

L’état ne meurt jamais, et avec lui son représentant ne doit jamais mourir non plus, ainsi durant l’époque moderne, lorsqu’un roi meurt, il est aussitôt remplacé par son successeur.

Cependant cette succession au trône ne se fait pas sans difficulté et est régie par des règles très strictes appelées les lois fondamentales. Ces lois vont notamment venir préciser le protocole à suivre s’agissant des cérémonies de funérailles du Roi (A)  ainsi que l’élection de son successeur. (B)

  1. Le Roi est mort

Les  funérailles mettent en avant la notion des deux corps du roi (naturel et symbolique) destinés à célébrer la continuité de la monarchie et à la fois le roi qui est décédé. Le vrai corps du roi mort va être traité pour être conservé car ses funérailles peuvent parfois avoir lieu longtemps après son décès.  Symbolique également car il va y avoir un mannequin d’osier qui sera exposé et qui sera habillé avec des ornements royaux et aura les yeux ouverts car SYMBOLLIQUEMENT le roi et sa fonction royale ne meurent jamais. Le jour des funérailles on accompagnera d’un cortège les deux corps. Les rois sont enterrés dans la basilique St Denis et vous aurez le grand écuyer et les maîtres des autels. Tant qu’il n’y a pas eu les funérailles, le nouveau roi n’a pas le droit de se montrer au public.

Le fils d’Henri IV, Louis XIII par exemple, avait du se tenir cacher pendant longtemps et avoir recours à un lit de justice pour prendre ses décisions royales.

Après la cérémonie de funérailles du Roi défunt, vient celle du sacre du nouveau Roi.

  1. Vive Le Roi !

Le sacre va plonger ses racines dans le moyen âge, c’est une cérémonie très importante puisqu’elle va donner son caractère divin au roi. Ce sacre va rappeler à la fois le baptême de Clovis au 5ème siècle et le sacre de Pépin le Bref au 8ème siècle. Il suit un rituel précis fixé au cours du moyen âge et quelques rois vont y apporter des précisions à l’époque moderne mais sans changer les éléments fondamentaux. Le roi De France est normalement sacré à Reims, mais Henri IV  échappe à la Règle en se faisant sacrer à Chartres. Le sacre a lieu le dimanche, le roi a rendu visite à un archevêque de Reims le samedi avant et s’est confessé. Le jour du sacre l’évêque de Laon et l’évêque de Beauvais  vont aller rencontrer le roi et demandent à voir celui que Dieu a appelé pour régner. Le roi va être oint avec l’huile de la Ste Ampoule (St Chrême + un ampoule qui aurait été apporté par une colombe). Le roi va également prêter des serments, d’abord un serment fait à l’église en promettant de défendre la foi catholique et un serment au royaume en s’engageant à maintenir la paix, observer la justice et exterminer els hérétiques. Henri IV va ajouter le serment de l’ordre de St Esprit et louis XV et Louis XV vont aussi ajouter les serments de l’ordre de St Louis.

...

Télécharger au format  txt (8.2 Kb)   pdf (66.4 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com