LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation crise de 29 d'après Churchill

Étude de cas : Dissertation crise de 29 d'après Churchill. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  19 Septembre 2018  •  Étude de cas  •  533 Mots (3 Pages)  •  127 Vues

Page 1 sur 3

 DATE \@ "d MMMM y" 13 septembre 2018

Le mécanisme de la crise selon un témoin

Cet extrait du livre, Mémoires, Apogée de la paix, fut écrit par Winston Churchill, ancien premier ministre dAngleterre durant la 2nd Guerre Mondiale. Bien que le livre soit sorti en 1948, cest à dire 19ans après la crise de 1929, Churchill nous décrit avec précision et réflexion le mécanisme de cette crise durant laquelle il se trouvait aux USA. En effet la sortie tardive de son livre nous permet de comprendre que lanalyse qua lauteur a été murement réfléchie et pensée.

Churchill met tout dabord en évidence les aspects que pris, pour lui, ce Krach doctobre 1929. Il est facile dobserver quil le qualifie directement ligne 1 de « violente tempête » qui se serait abattue « brusquement ». On comprend donc que ce Krach est inattendu et soudain, on parlera de Jeudi noir le 24 octobre à Wall Street. Sa brutalité crée un effet de surprise qui engendrera alors comme l’écrit lauteur une « avalanche de ventes ». En effet, les actionnaires voyant les actions se revendant à perte augmenter, veulent revendre les leurs avant leur effondrement mais ils ne font que le précipiter. Churchill parlera alors « daffolement général » car le nombre dacheteurs devient inférieur à celui de vendeurs, tout « s’écroule dun coup » tel que dit ligne 15. Cest pourquoi cette crise sera surnommée La Grande Panique.

Il apparait maintenant clair que pour lauteur le grand responsable ne peut être que le crédit et la spéculation. Le crédit étant dis « surgonflé » par Churchill et la spéculation sur les titres « étendue à la nation entière » la prospérité de millions de foyers en dépendait. L’ achat à crédit dinnombrables biens quils fussent dusage courant ou de confort domestique reposait sur cette gigantesque structure que lauteur qualifia ligne 15 de « formidable machine de production ». 

Leffondrement de cette dernière eu des conséquences démesurées sur lensemble du globe, elle se divisa en deux temps. Le premier fut celui de la crise, en octobre, durant lequel « vingt mille banques locales suspendirent leurs paiements et les instruments d’échanges de biens et de services entre individus seffondrèrent », ce fut une terrible étape à l’échelle nationale américaine. Puis vint la dépression de 1929 à 1932, que lauteur peut évoquer sachant que son livre se situ vingt après le Krach. Suite à leffondrement soudain et inattendu tel que dit précédemment « les prix chutèrent » incommensurablement. La « production baissa » ainsi quun « chômage généralisé » qui, lui, augmenta. Le commerce fut réduit et comme toutes ces conséquences, observées et retranscrites par lauteur, s’étendirent à l’échelle mondiale des « restrictions douanières » furent imposaient afin de protéger les économies nationales.

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (94 Kb)   docx (1.3 Mb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com